GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: le numéro deux du Vatican à Moscou pour une visite peu ordinaire

    media Le cardinal Pietro Parolin à Vilnius (Lituanie), le 9 mai 2016. Petras Malukas / AFP

    Le cardinal Pietro Parolin effectue un voyage officiel du 20 au 24 août, au cours duquel il doit rencontrer le patriarche, et Vladimir Poutine. Les rencontres sont très rares à ce niveau entre des représentants de la hiérarchie catholique et de son homologue orthodoxe. La dernière visite d'un secrétaire d'Etat du Vatican à Moscou remonte à 1999. Faut-il y voir le signe d'une future visite du pape dans la capitale de l'orthodoxie ?

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Un pape à Moscou, ce n'est pas pour tout de suite. « La préparation d'un éventuel voyage du pape François en Russie ne relève pas des objectifs de ma visite », a prévenu le cardinal Parolin au Corriere della Sera, « mais je souhaite cependant qu'elle puisse contribuer à avancer dans cette direction », a-t-il ajouté.

    Pour le secrétaire général de la conférence des évêques catholiques de Russie, Monseigneur Kovalevsky, la société russe n'est pas encore prête à recevoir le souverain pontife. Mais la rencontre entre le pape François et le patriarche Cyrille à Cuba en février 2016 est déjà une percée monumentale, estime-t-il.

    La visite du cardinal Parolin se déroulera donc dans un contexte favorable. C'est pourquoi il rencontrera la plus haute autorité religieuse du pays, le patriarche Cyrille, mais aussi le chef de l'Etat, Vladimir Poutine.

    Les entretiens porteront notamment sur la situation des chrétiens d'Orient, qui préoccupe les deux Eglises, mais aussi sur l'Ukraine. L'existence de l'église gréco-catholique en Ukraine a toujours été un sujet de désaccord entre Moscou et le Vatican. Sujet religieux... et politique. Dans une récente interview en mars dernier au journal allemand Die Zeit, le pape François a d'ailleurs déclaré : « Je ne peux pas aller en Russie car alors je devrais aussi aller en Ukraine. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.