GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Pour l'instant, nous avons au moins 50 morts et plusieurs blessés après une attaque kamikaze mardi contre une mosquée de Mubi durant les prières du matin», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat d'Adamawa, Othman Abubakar.

    Europe

    Russie: des sites néonazis américains sous les feux des projecteurs

    media Des groupes racistes américains se sont installés sur Vkontakte. https://vk.com/about

    Des sites néonazis américains font parler d’eux en Russie. The Daily Stormer, notamment, a pris un nom de domaine russe après avoir été bloqué aux Etats-Unis. Ce site est accusé d’avoir aidé au rassemblement de suprémacistes blancs à Charlottesville, où une militante antiraciste a été tuée.

    Avec notre correspondante à Moscou,

    The Daily Stormer a pris un nom en « .ru » la semaine dernière, mais ça n’a pas duré longtemps. Rapidement, l’agence russe de surveillance des médias a ordonné à l’hébergeur, Ru-Center, de fermer le site.

    La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, n’a pas manqué de s’en féliciter : « Nous voudrions souligner une nouvelle fois que l'idéologie extrémiste et la propagande de ces idées n'ont pas leur place dans notre pays », a-t-elle assuré.

    Et d'ajouter : « Nous appelons les autorités d'autres pays à agir aussi rapidement et fermement envers les sites de ce genre qui diffusent, avec la complaisance des organismes étrangers compétents, un contenu reconnu comme extrémiste par les tribunaux russes. »

    Une loi contre « l'extrémisme » aux contours flous

    En Russie, une loi contre « l’extrémisme » existe en effet, mais elle est vague et permet des condamnations pour des délits d'opinion. Ainsi, critiquer l’annexion de la Crimée ou débattre de l’action de l’armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale est considéré comme de l’extrémisme et peut vous mener en prison pour plusieurs années.

    Ces opinions ne sont pas forcément considérées de la même façon dans les pays voisins, ce qui provoque souvent des tensions diplomatiques, d'où la remarque de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

    Les racistes américains sur des réseaux sociaux russes

    Pire, cette loi n’empêche pas forcément les groupes racistes de s’exprimer. Ainsi, The Daily Stormer a un groupe sur Vkontakte, le Facebook russe, et il n’est pas le seul ! On y trouve également d’autres groupes suprémacistes américains comme la Ligue du Sud, ainsi que des groupuscules néonazis européens.

    On peut même y voir des symboles nazis, qui sont pourtant interdits en Russie. Alexandre Verkhovski, qui étudie le racisme et le nationalisme en Russie, estime que les autorités russes ne s’en soucient pas, tant que ce ne sont pas des groupes russes et qu’ils ne s’expriment pas en langue russe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.