GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Xi Jinping inaugure un pont gigantesque entre Hong Kong, Macao et la Chine continentale
    • Etats-Unis/procès Roundup: dommages et intérêts réduits à 78 millions de dollars contre 289 millions
    Europe

    Travailleurs détachés: en Bulgarie, Emmanuel Macron tacle la Pologne

    media Emmanuel Macron en Bulgarie, le 25 août 2017. REUTERS/Stoyan Nenov

    Jusque-là, il était tout sourire avec ses homologues européens. Accolades et poignées de main, à la recherche d'un consensus sur les travailleurs détachés. Mais ça, c'était avant la charge du vendredi 25 juin. Emmanuel Macron s’en est pris à la Pologne dans un discours très virulent.

    La virulence des propos d'Emmanuel Macron a vraiment surpris, rapporte notre envoyée spéciale en Bulgarie, Dominique Baillard. On peut parler « d’exécution publique » en règle de la dirigeante actuelle de la Pologne. Pour le président français, Beata Szydlo, en s’opposant jusqu’au bout à la réforme de la directive sur le travail détaché, s’isole. « La Pologne n’est en rien ce qui définit le cap de l’Europe d’aujourd’hui », a bien insisté le président français, ni « a fortiori l’Europe de demain ».

    Le président français a ensuite porté l’estocade contre la dirigeante polonaise en la rappelant à tous ses manquements : « L’Europe est un espace qui s’est créé sur des valeurs, en rapport à la démocratie et aux libertés publiques, qu’enfreint aujourd’hui la Pologne. Et donc à cet égard, je pense que la déclaration de la Première ministre polonaise hier ajoute une nouvelle erreur à la stratégie polonaise et manifeste combien ce pays décide aujourd’hui de se mettre en marge de l’histoire du présent et du futur de l’Europe. Ce que je regrette, mais ma conviction c’est que le peuple polonais mérite mieux que cela. La Première ministre comme son gouvernement auront beaucoup de mal à expliquer qu’il est bon pour le peuple polonais de mal payer les Polonais en Pologne comme dans le reste de l’Europe et que c’est un avenir pour eux ».

    De toute façon, a dit très clairement Emmanuel Macron, avec le soutien ferme qu’il a obtenu des Slovaques, des Tchèques, des Roumains et ce matin des Bulgares par la voie du président Roumen Radev, il n’a pas vraiment besoin de l’approbation de la Pologne pour faire cette réforme. Il dispose déjà d’une majorité qualifiée, suffisante pour réviser cette directive.

    La Pologne dénonce « l'arrogance » de Macron

    La violente diatribe du président français a eu lieu en présence du président bulgare. Il ne s’agissait pas d’un discours, mais d’une réponse à une question. On lui a demandé de réagir sur la Pologne, sujet qu’il n’avait pas évoqué dans sa déclaration initiale.

    Roumen Radev a, lui, botté en touche en expliquant qu’il n’était pas habilité à parler sur ce sujet. Le chef de l’exécutif bulgare est en effet le premier ministre.

    La Première ministre polonaise a réagi quelques heures plus tard via un communiqué. Elle y dénonce « l'arrogance » du président français, peut-être due selon elle à son « manque d'expérience ». Beata Szydlo lui « conseille de se montrer plus conciliant » et de « se concentrer sur les affaires de son pays ».

    La riposte cinglante du président français a un peu éclipsé le discours très harmonieux qu’ont tenu ensemble Emmanuel Macron et son homologue bulgare.

    La Bulgarie qui n’a pas vu sur son sol de président français depuis dix ans s’est réjouie de la venue du président français. Elle a obtenu son soutien pour l’entrée dans Schengen comme dans la zone euro, deux priorités de ce pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.