GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Octobre
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: nouvelles purges et pouvoirs renforcés pour Erdogan

    media Le président Erdogan, ce vendredi 25 août à Istanbul lors d'une cérémonie. REUTERS/Murad Sezer

    De nouvelles purges ont frappé l'administration publique turque ce vendredi 25 août. Plus de 900 fonctionnaires ont été limogés. Des postes ont également été créés dans la police, et des militaires ont été remerciés. Des mesures rendues possibles grâce à un système de décrets mis en place depuis l'instauration de l'état d'urgence, qui permet au gouvernement d'adopter des lois sans contrôle des institutions parlementaires ou judiciaires.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    C'est un acronyme maintenant bien connu en Turquie. Trois lettres : KHK, ce sont des décrets qui ont valeur de loi et qui sont tout simplement validés par le gouvernement.

    Une mesure autorisée par l'état d'urgence adopté après le putsch raté de juillet 2016 et qui est devenue depuis l'outil de prédilection du pouvoir turc. Une arme utilisée, comme c'est le cas ce vendredi, pour limoger des fonctionnaires, mais aussi pour faire fermer des médias ou encore pour évincer des militaires.

    La méthode permet également de modifier les structures de l'administration en donnant à la présidence davantage de pouvoirs sur les services de renseignements, comme cela a aussi été décrété avant le week-end.

    Grâce à l'état d'urgence, ces décrets-lois permettent au président Erdogan d'agir sans contrainte. Un avant-goût de la réforme constitutionnelle adoptée par référendum en avril, et qui sera mise en application en 2019.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.