GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Europe: plusieurs pays veulent contraindre les Gafa à payer des impôts

    media Google ne paie pratiquement pas d'impôts sur ses bénéfices en Europe. REUTERS/Dado Ruvic/File Photo

    Les Européens continuent la lutte contre l'optimisation fiscale des grands groupes américains du Net. Les Gafa, acronyme pour Google, Apple, Facebook et Amazon engrangent des milliards d'euros de profits mais payent peu d'impôts en Europe. Neuf pays de l'Union européenne, la France en tête, veulent les obliger à payer plus d'impôts. Ce sujet brûlant est au coeur des discussions du Conseil des ministres européens des finances, à Tallinn, en Estonie, vendredi 15 et samedi 16 septembre.

    L'Europe veut faire payer les GAFA, ces grands groupes du web qui s'arrangent pour ne pas, ou presque, payer d'impôts en Europe, alors qu'ils y font des bénéfices faramineux. Google et Facebook ont, par exemple, transféré l'essentiel de leurs profits en Irlande. Là où le taux d'impôt sur les sociétés, 12,5 % est le plus avantageux d'Europe.

    Ainsi, selon le rapport d'un député européen, Google aurait payé moins de 1 % d'impôt sur son chiffre d'affaires dans l'Union européenne. Celle-ci aurait ainsi perdu près de 5 milliards et demi d'euros d'impôt de Google et d'Amazon entre 2013 et 2015.

    La France, soutenue par l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie, entre autres, veut une contribution plus équitable de ces géants du Net aux caisses de l'Etat. Elle propose de les taxer sur la base du chiffre d'affaires réalisé dans chaque pays. Ils ne seraient donc plus imposés sur les bénéfices déclarés dans un pays à faible fiscalité.

    Mais, sans harmonisation la tâche risque d'être difficile. Pour toute réforme fiscale, les Etats membres doivent se prononcer à l'unanimité.

    ► à (re)lire: Une taxe Gafa au coeur de l'avenir des médias

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.