GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    A l'issue d'un Conseil des ministres marathon, la Première ministre britannique annonce ce mercredi soir que son gouvernement a approuvé le projet d'accord de Brexit, conclu hier par les négociateurs européens et britanniques.

    Europe

    Métro de Londres: une bombe artisanale à l'origine de l'explosion

    media Les démineurs sur les lieux de l'explosion à Londres, le 15 septembre 2017. REUTERS/Hannah McKay

    L'explosion qui s'est produite ce vendredi matin dans une station du métro londonien a fait 29 blessés selon les services de santé et a été revendiquée par le groupe Etat islamique. Selon les services antiterroristes britanniques, c'est une bombe artisanale qui a été utilisée. Le gouvernement britannique a convoqué une réunion d'urgence.

     « Nous considérons qu'il s'agit de la détonation d'un engin explosif artisanal improvisé », a déclaré, ce vendredi 15 septembre à la mi-journée, Mark Rowley, le chef de l'unité antiterroriste de la police londonienne lors d'un bref point presse devant le quartier général de Scotland Yard. Quelques heures plus tôt, les forces de l'ordres avaient été appelées sur les lieux d'un « incident à la station de métro de Parsons Green », dans le quartier aisé de Fulham, dans le sud-ouest de la capitale, selon un premier tweet de la police de la ville. Les services d'ambulance londoniens et les pompiers ont également indiqué se trouver sur place. Dans la soirée, le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque.

    « Nous avons été appelés à 8h20 », ont précisé les services ambulanciers, ajoutant avoir envoyé sur place « de multiples équipes » dont du personnel entraîné à intervenir dans des conditions dangereuses.

    Selon des témoins cités par le journal le Sun, une « explosion » s'est produite à l'heure de pointe dans une rame du métro, blessant 29 passagers selon les services de santé dans un communiqué publié à la mi-journée.

    Si aucune d'entre eux ne semble grièvement atteint, la BBC évoque des témoignages rapportant « qu'au moins un passager » a été brûlé au visage. L'une de ses présentatrices, Sophie Raworth, dit avoir vu une femme avec des brûlures « à la tête et aux jambes ».

    Une passagère blessée aux abords de la station Parsons Green, à Londres, le 15 septembre 2017. Fuente: Reuters.

    Alors que de nombreuses ambulances se sont rendues sur place, le service du métro a été partiellement interrompu dans l'ouest de la capitale, rapporte le quotidien The Guardian, citant un porte-parole des Transports londoniens.

    Sac en feu

    Le Guardian est en possession d’une vidéo tournée par un usager montrant un sac plastique en feu dans une rame de train. La police a confirmé que la déflagration avait été causée par un engin artisanal improvisé posé sur le sol d’une des rames du métro. Il disposait d’une minuterie, mais elle n’a fonctionné qu’en partie, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix.

    Capture d'écran de la vidéo mise en ligne par le «Guardian». Youtube

    Un acte « terroriste »

    La police britannique a annoncé en fin de matinée traiter l'incident comme un acte « terroriste ». Elle s’est lancée dans une vaste chasse à l’homme pour retrouver le ou les coupables. En parallèle les enquêteurs tentent de reconstituer exactement les faits. Ils étudient notamment les nombreuses caméras de surveillance du réseau métropolitain pour tenter de savoir qui a déposé cette bombe, si le ou les terroristes étaient dans le wagon au moment de l’explosion ou l’ont abandonnée dans la rame de métro.

    Réunion d'urgence

    La Première ministre Theresa May a dénoncé ce vendredi après-midi après une réunion d’urgence consacrée à l’explosion de ce matin, un « attentat lâche, destiné à faire d'énormes dégâts ». Elle a également annoncé une présence renforcée de policiers armés dans les transports londoniens et un niveau d'alerte relevé de sévère à critique. « Mes pensées vont aux blessés de Parsons Green et aux services de secours qui, une fois encore, ont répondu rapidement et courageusement à un présumé acte terroriste », avait déclaré plus tôt dans la journée la chef du gouvernement.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.