GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Législatives en Allemagne: l'AfD fait campagne contre l'immigration musulmane

    media Les deux têtes de liste du parti populiste allemand, Alexander Gauland et Alice Weidel, le 18 septembre 2017 à Berlin. AFP/Tobias Schwarz

    L’arrivée massive de réfugiés il y a deux ans constitue un thème de campagne essentielle pour les populistes de droite allemands de l’Alternative pour l'Allemagne (AfD). Moins d'une semaine avant les élections législatives fédérales, le parti dénonce ainsi la hausse de la criminalité et le danger que représenterait l’islam pour la société allemande.

    Ce 18 septembre à Berlin, les deux têtes de liste du mouvement populiste AfD, Alexander Gauland et Alice Weidel, ont pris place devant une salle bondée pour une conférence de presse sous le thème « immigration musulmane et criminalité ».

    A six jours des élections législatives, l’Alternative pour l’Allemagne (« Alternative für Deutschland », AfD) a le vent en poupe et pourrait terminer dimanche soir 24 septembre en troisième position derrière les démocrates-chrétiens (la CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel) et les sociaux-démocrates de Martin Schulz.

    Chaque lundi pendant la campagne, le parti a présenté des propositions sur un thème précis. Cela n’est pas un hasard si l’immigration et l’islam, dénoncés pour leur impact sur la criminalité, figuraient ce lundi 18 septembre à l’ordre du jour.

    Angela Merkel en ligne de mire

    Alexander Gauland, le septuagénaire « gentleman farmer » a ainsi dénoncé « le terrorisme qui a ses racines dans le Coran » et « l’islamisation croissante » de l’Allemagne. L’autre tête de liste, Alice Weidel, a quant à elle présenté de nombreuses mesures sécuritaires.

    « La sécurité intérieure en recul en Allemagne est une conséquence directe de la politique d’ouverture des frontières, a-t-elle déclaré. Les espaces publics sont de plus en plus dangereux notamment pour les femmes. La CDU, responsable de cet état de fait, ose mettre en avant la sécurité dans sa campagne. L’Alternative pour l’Allemagne est le seul parti qui a des réponses à ses questions ».

    En couple avec une femme, Alice Weidel a aussi joué la carte personnelle en évoquant l’homophobie des migrants. Elle et sa compagne d’origine sri-lankaise préféreraient ainsi éviter certains quartiers trop dangereux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.