GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: toujours plus radical, le parti AfD proche d'une entrée au Parlement

    media Des militants du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) brandissent un carton rouge pour Angela Merkel à Torgau, le 6 septembre 2017. REUTERS/Reinhard Krause

    Qui sera le troisième parti d'Allemagne à l'issue du vote dimanche prochain ? C'est la question qui agite le pays à quelques jours du vote, et c'est peut-être du jamais vu depuis 1945. Le troisième pourrait être l'Alternative pour l'Allemagne (AFD). Ces derniers jours, le parti nationaliste et populiste grignote des points dans les sondages atteignant parfois les 12% et accrochant la troisième place derrière la CDU et le SPD et cela sans polir son langage, très loin de là.

    Il y a ce que la presse révèle, les courriels personnels d'une leader du parti, « racistes moisis », disent les médias allemands. Des propos jamais reniés. Il y a aussi les déclarations officielles d'un autre responsable, un éloge aux soldats allemands de la Seconde Guerre mondiale, inimaginable jusqu'ici, tabous historiques brisés et scandales, en Allemagne comme ailleurs en Europe. C'est désormais une recette électorale qui marche.

    « Ca aide l'AfD au lieu de lui faire du mal, confirme Oskar Niedermayer, chercheur en sciences politiques à la Freie Universitat à Berlin. Parce que ses soutiens pensent "la classe politique et les médias font tout pour nous abîmer". Résultat : ça motive encore plus ceux qui soutiennent ce parti qui se disent "si tout le monde, les médias, la classe politique, nous en veulent, raison de plus pour ne pas se laisser faire. »

    Mais ce qui porte surtout l'AfD ces derniers jours, c'est le retour du thème des réfugiés dans les débats. Le parti martèle tous les jours son refus de l'immigration. La clé, espère l'AfD, d'une entrée fracassante au Bundestag.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.