GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Lors d'une conférence de presse, ce samedi 21 octobre, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a indiqué que son gouvernement a été contraint d'appliquer l'article 155 de la Constitution qui place la Catalogne sous tutelle de Madrid. Par ailleurs, M. Rajoy précise que le gouvernement espagnol souhaite la tenue d'élections.

    Europe

    Autriche: la vidéo qui secoue l’élection à la chancellerie fédérale

    media Une affiche électorale de Sebastian Kurz, favori pour le poste de chancelier fédéral en Autriche. REUTERS/Leonhard Foeger

    Dans quelques jours, le 15 octobre, l’Autriche va élire son chancelier fédéral et Sebastian Kurz (ÖVP) apparaît comme le principal favori de cette élection. Tout irait bien pour le jeune conservateur si une vidéo, liée à son rival Christian Kern et qui fait le tour du Net, n’était pas venue perturber sa campagne.

    De notre correspondante en Autriche, Isaure Hiace

    Une image figée de Sebastian Kurz apparaît à l’écran lorsqu’on clique sur la vidéo. Puis, la voix du jeune candidat conservateur (ÖVP) résonne, il semble répondre aux questions d’une journaliste. Il s’agit en réalité d’un montage audio, d’une fausse interview, qui a pour but de ridiculiser le candidat. On y entend notamment une journaliste demander : « Pouvez-vous promettre qu'il n'y aura pas de coupes dans l'éducation? » « Non », répond Sebastian Kurz. Il livre la même réponse à des questions farfelues pendant les 45 secondes de la vidéo jusqu’à l’interrogation finale : « Les Autrichiens devraient-ils voter pour quelqu'un qui ne peut les protéger ? » « Nein, nein, nein », répond la voix de Sebastian Kurz. La vidéo a déjà dépassé les 26 000 vues en quelques jours.

    Le SPÖ de Christian Kern accusé

    On peut voir cette vidéo sur les réseaux sociaux, notamment sur une page facebook « anti-Kurz » et sur certains sites de presse. A l’origine, elle a été commandée par un consultant du parti social-démocrate, le SPÖ. Tal Silberstein travaillait alors dans l’équipe de campagne du chancelier actuel, le social-démocrate Christian Kern, qui est un concurrent direct de Sebastian Kurz dans ces élections. Il est en effet 8 points derrière le jeune conservateur actuellement dans les sondages. 

    Le SPÖ s’est défendu en expliquant que cette commande était destinée à un usage interne au parti pour être testée dans des groupes de discussions. Si elle s’est retrouvée en ligne, a expliqué le SPÖ, c’est parce que le parti a été hacké, une partie de leurs données informatiques ont été volées et donc rendues publiques. Un argument qui ne convainc pas l’équipe de Sebastian Kurz. « Difficilement croyable », dit-on du côté du candidat conservateur. Depuis plusieurs jours Kurz se plaint en effet d’une campagne diffamatoire dont il fait l’objet sur les réseaux sociaux.

    L’Autriche est peu habituée à ce genre de pratiques qui consiste à dénigrer systématiquement l’adversaire. Mais campagne oblige, les réseaux sociaux sont très utilisés dans cette optique, notamment lors des débats. Cette polémique aura toutefois permis de clarifier les choses. Le SPÖ a ainsi rappelé qu’il ne travaillait plus avec Tal Silberstein, le consultant à l’origine de la commande de cette vidéo. Le parti affirme désormais vouloir « une campagne propre avec une confrontation sur le fond ».

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.