GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: ce que pensent les jeunes des élections législatives

    media Angela Merkel en meeting à Fribourg, le 18 septembre 2017. Chez les jeunes, c’est la CDU d’Angela Merkel qui est préférée au SPD. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Deux jours avant les législatives allemandes, que pensent les militants des organisations de jeunesse des partis en lice ? L’office franco-allemand pour la jeunesse a organisé un débat sur la question. Reportage.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    L’Allemagne vieillit. Les électeurs des grands partis CDU et SPD ont en moyenne 53 ans. Pas étonnant donc que ces derniers s’intéressent d’abord aux plus gros bataillons que représentent les électeurs d’un certain âge et les retraités.

    Les organisations de jeunesse des partis politiques doivent donc plus que jamais peser pour faire passer leurs idées. Florian Müller des Jeunesses chrétiennes démocrates se félicite que son mouvement ait fait campagne pour la règle d’or pour empêcher de nouvelles dettes que les jeunes auraient à payer plus tard. D’autres thèmes lui paraissent aujourd'hui importants.

    « Je n’ai pas l’impression que c’est difficile d’intéresser les jeunes aux élections. L’Allemagne se porte bien. Mais notre génération doit exiger au sein de la CDU que les questions d’avenir qui concernent les jeunes soient prises en compte, par exemple les retraites », estime Florian Müller.

    Le vice-président des Jeunesses sociales-démocrates Kevin Kühnert est plutôt satisfait des avancées obtenues pour ses troupes. « Pour nous, cette campagne est plutôt satisfaisante côté programme, dit-il. Nous avons pu y placer nombre de propositions : une indemnité minimum pour les apprentis, une amélioration des bourses, baisse de l’âge minimum pour le droit de vote, autant de choses pour lesquelles nous nous sommes battus durant des années et que nous pouvons mettre aujourd’hui en avant. »

    Mais chez les jeunes aussi, c’est la CDU d’Angela Merkel qui est préférée au SPD.

    (Ré) écouter : Allemagne: des élections législatives sous la menace des «fake news» (Bonjour l'Europe)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.