GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Législatives en Allemagne: Martin Schulz veut encore y croire

    media Le candidat à la chancellerie Martin Schulz (SPD) lors de son discours de fin de campagne, vendredi 22 septembre 2017, à Berlin. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Angela Merkel, favorite des élections, et son rival social-démocrate Martin Schulz ont tenté, vendredi 22 septembre, de mobiliser leurs troupes et rallier les indécis en cette fin de campagne. Martin Schulz était plus combatif que jamais même si tous les sondages prédisent une claque électorale dimanche à son parti.

    Avec notre envoyée spéciale à Berlin,  Anissa El Jabri

    Saluts, embrassades et sourires presque mécaniques des cadres du parti quand Martin Schulz arrive sur scène. Très visiblement plus personne n’y croit. Pas un signe de défaitisme en revanche chez le candidat, remonté contre sa cible favorite Angela Merkel.

    « Ce dimanche n’est pas un jour comme les autres. Il s agit d’empêcher que notre pays soit dirigé avec une froideur sociale, chacun le sent, l’Allemagne bouillonne, ça vaut le coup de se battre. »

    Mais pour réveiller les indécis, les abstentionnistes, Martin Schulz sonne le tocsin contre l’extrême droite de l’AfD. « Ils parlent comme au XXe siècle, comme les fossoyeurs de la démocratie. Ceux qui s’appellent l’Alternative pour l’Allemagne ne sont pas une alternative, mais la honte du pays. »

    Encore quelques heures de campagne à tenir avant la grande explication. Martin Schulz veut rester à la tête du parti. C’est son score dimanche qui dira s’il est encore légitime.

    Lire aussi : Allemagne: vers un quatrième mandat chahuté pour Angela Merkel?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.