GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Un nouveau bateau de migrants secouru en mer Noire, côté turc

    media Le naufrage a eu lieu à Kefken, sur les rivages turques de la mer Noire, qui semble devenir une nouvelle route migratoire. RFI

    Quatre personnes sont mortes et jusqu'à vingt autres sont recherchées par les autorités vendredi 22 septembre après le naufrage d'un bateau qui transportait des migrants dans la mer Noire, au large de la côte turque, selon l'agence pro-gouvernementale Anadolu.

    Trente-huit migrants avaient été secourus en milieu de matinée, mais les recherches se poursuivaient pour 15 à 20 autres personnes, selon Anadolu.

    Le naufrage a eu lieu à environ 60 milles de Kefken, dans le nord-ouest de la Turquie, a précisé l'agence de presse privée Dogan, ajoutant que l'origine et la destination du bateau de pêche était encore incertaine. La nationalité des migrants qui étaient à bord de l'embarcation n'était pas connue dans l'immédiat.

    Accélération des passages

    La semaine dernière, déjà, 150 migrants avaient été secourus par les autorités roumaines qui sont confrontées à une accélération des passages via la mer Noire en provenance de Turquie, qui accueille plus de trois millions de réfugiés, principalement syriens et irakiens.

    La Roumanie, globalement épargnée jusqu'ici par les flux migratoires, redoute que la mer Noire devienne un trajet alternatif au passage par la Méditerranée pour les clandestins cherchant à gagner l'Europe.

    Eviter la Grèce

    Quelque 570 migrants ont été interceptés par les autorités roumaines sur cette voie maritime au cours du dernier mois, alors qu'ils n'avaient été qu'une poignée depuis 2015. Ce trajet permet en effet d'éviter la Grèce, où les nouveaux arrivants risquent l'expulsion vers la Turquie en vertu d'un accord controversé conclu en mars 2016 entre l'UE et Ankara.

    Interpellation record de migrants en Roumanie

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.