GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: le Conseil d'Etat autorise le renvoi de réfugiés syriens en Turquie

    media Réfugiés syriens en Grèce (illustration). ©REUTERS/Zohra Bensemra

    Le Conseil d'Etat grec a débouté ce vendredi deux réfugiés qui contestaient leur renvoi en Turquie en vertu du pacte migratoire signé entre l'Union européenne et la Turquie. A Athènes, la plus haute juridiction administrative a en réalité donné son feu vert au renvoi forcé de réfugiés syriens en Turquie.

    Avec notre correspondant à AthènesFabien Perrier

    Cette décision du Conseil d'Etat vient en fait confirmer une autre décision, celle des commissions grecques d'asile de renvoyer en Turquie deux Syriens qui avaient débarqué sur le sol grec en juin 2016.

    L’accord passé quelques mois plus tôt, en mars 2016, entre Bruxelles et Ankara, rendait juridiquement possible ce renvoi. Depuis, la sélection des réfugiés et migrants a lieu sur le sol turc et la Turquie se voit confier, en quelque sorte, un rôle de gardienne des frontières européennes.

    L'UE, comme le Conseil d'Etat grec, formulent donc l'hypothèse que la Turquie est un pays sûr. C’est loin d’être le cas, estiment de leur côté réfugiés, ONG et avocats des requérants. Pourtant, cet arbitrage de la plus haute juridiction grecque établit une jurisprudence au détriment des réfugiés.

    Avocats et associations devraient déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme. Sur les îles grecques, au moins 750 exilés syriens attendent une décision sur leur sort. La perspective du renvoi pend désormais au-dessus de leur tête comme une épée de Damoclès. Et ce, alors même que le flux migratoire de la Turquie vers la Grèce a repris.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.