GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Législatives en Allemagne: les libéraux du FDP potentiels alliés d’Angela Merkel

    media Affiches de campagne pour les législatives avec le photogénique leader du FDP de 38 ans, Christian Lindner (d), et Angela Merkel, candidate de la CDU. REUTERS/Fabrizio Bensch

    Beaucoup de questions auront une réponse dimanche en Allemagne à l'issue des élections législatives. Quel sera le score des sociaux-démocrates de Martin Schulz ? Angela Merkel va-t-elle gouverner le pays pour quatre ans supplémentaires ? Aura-t-elle besoin de former des alliances ? Avec qui ? D'ores et déjà, la chancelière a annoncé qu'elle refusait de gouverner avec les extrêmes. Les potentiels alliés restants sont donc le SPD, les écologistes, ou encore les libéraux du FDP qui ont subi plusieurs revers ces dernières années, mais à qui leur nouveau leader et leur nouvelle ligne politique pourraient donner un nouveau souffle.

    Avec notre envoyée spéciale à Berlin,  Anissa El Jabri

    Barbe de quelques jours soigneusement taillée, regard clair, pose soignée, des affiches électorales souvent dans un noir et blanc élégant. Logique pour cette campagne, Chritian Lindner, le chef de file des libéraux, s’est offert les services du photographe allemand des stars, chanteurs ou joueurs de football.

    La presse allemande s’amuse :  « c’est selfie made man » raille le Spiegel et en effet, à 38 ans, Christian Lindner a réussi à s’imposer comme l’homme du renouveau.

    Potentiel allié central de la CDU, potentielle source surtout de négociations de coalition très compliquées, sûr de lui, le candidat a déjà posé ses conditions : renvoyer les réfugiés dans leur pays d’origine, acter l'annexion de la Crimée, abandonner les sanctions contre Moscou, sortir la Grèce de la zone euro.

    Quant aux propositions européennes d’Emmanuel Macron, c’est non : pas d’union bancaire, pas de budget commun en Europe. On est au total au-delà des propositions les plus dures du très redouté ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. D’ailleurs les libéraux l’ont déjà fait filtrer : c’est ce poste emblématique qu’ils aimeraient occuper.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.