GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)
    Europe

    Allemagne: Angela Merkel cherche à former sa coalition gouvernementale

    media Angela Merkel fait face à des négociations compliquées avec les autres partis, pour former une coalition de gouvernement. REUTERS/Fabrizio Bensch

    En Allemagne, Angela Merkel ne ferme aucune porte dans sa quête de la future coalition gouvernementale. Après la victoire de son parti, la CDU, aux législatives, elle doit encore trouver un accord avec d’autres formations pour gouverner. Des négociations qui pourraient  prendre des mois. Or la Constitution allemande ne prévoit aucun délai pour former un gouvernement et Angela Merkel a exclu un gouvernement minoritaire.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    En Allemagne, Angela Merkel cherche son futur gouvernement. Reconduite pour un quatrième mandat comme chancelière, elle a déclaré ce lundi chercher le dialogue avec les libéraux, les verts, mais aussi les sociaux-démocrates.

    Sauf que le SPD avait clairement annoncé, dès dimanche 24 septembre, son refus de former à nouveau une coalition avec les conservateurs après son échec cinglant dans les urnes. Martin Schulz, président du SPD a réaffirmé qu’Angela Merkel peut certes l’appeler si elle le souhaite, mais qu’elle perdra son temps.

    Vers une alliance noir, jaune, vert ?

    Il reste donc une seule coalition possible pour la chancelière, sauf à organiser de nouvelles élections assez peu probables, trouver un accord avec les deux petits partis : les libéraux et les verts.

    Les écologistes se montrent intéressés, les libéraux se laissent encore prier. Il faut dire que leur dernière alliance avec une certaine Angela Merkel s’était terminée en 2013 par un fiasco électoral.

    Surtout, les libéraux et les verts divergent sur beaucoup de dossiers : l’environnement, les questions sociales, l’immigration. A cela s’ajoute la CDU elle-même, qui a subi un recul cuisant de dix points dimanche et qui va sans doute faire de la surenchère lors de ces négociations difficiles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.