GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Argentine: Macri s'impose lors des législatives de mi-mandat (résultats officiels partiels)
    Europe

    L'UE fera des propositions en 2018 sur la taxation des géants du numérique

    media Le président français Emmanuel Macron, à Tallinn, le 29 septembre 2017. REUTERS/Ints Kalnins

    Le tout premier sommet informel du numérique s’est achevé vendredi soir à Tallinn, en Estonie, qui est en charge de la présidence du Conseil de l’Union européenne jusqu'en décembre. Les 28 ont avancé sur l’agenda numérique, la principale tâche qu’ils s’étaient donnée. Mais d'autres questions brûlantes de l’agenda européen se sont imposées dans les débats. Catalogne, Brexit, mais aussi avenir de l’Union européenne se sont retrouvés au menu des discussions des 28, de manière formelle ou informelle.

    Avec notre envoyée spéciale à Tallinn, Marielle Vitureau

    Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a promis une avancée législative dès début 2018 sur la taxation des géants du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon). Le chiffre d’affaires doit être taxé là où il est généré.

    Le sujet était poussé depuis plusieurs semaines par Emmanuel Macron. Il semble que la France ait en partie réussi à convaincre ses partenaires. « 19 pays nous ont rejoints », s’est-il réjoui en conférence de presse. Emmanuel Macron soutient l'idée d'une taxe de base en Europe à laquelle s'ajouterait une taxe sur la valeur créée dans chaque pays. C'est un sujet « d'intérêt général », d'après le président français.

    Emmanuel Macron: la taxation des géants du numérique est «un sujet d'intérêt général» 29/09/2017 - par RFI Écouter

    Il faut une compétition juste, car les acteurs anglo-saxons ne respectent pas les règles du jeu, selon lui. Pour autant, l’unanimité est de règle au sein de l’Union pour changer les règles fiscales. Et à ce jour, elle est loin d’être atteinte.

    Des pays comme l’Irlande, Malte ou Chypre rechignent. Leurs économies profitent de la concurrence fiscale au sein de l’Union européenne.

    L’opposition vient aussi de plus petits Etats qui développent le secteur de la finance digitale. Eux voudraient des règles mondiales.

    En attendant, le Conseil des ministres des Télécommunications a été avancé à octobre. Certainement la preuve la plus tangible que la question est d’importance.

    Avenir de l'UE

    Comment l’Union européenne doit-elle, peut-elle se transformer ? Le discours d’Emmanuel Macron sur l’Europe en début de semaine, sa volonté de réunions plus régulières entre les dirigeants, moins techniques, a rebattu la donne, après un processus de renouveau de l’Union européenne lancé à Bratislava.

    Le débat s’est accéléré d’un coup et ces interrogations ont marqué les discussions de ce sommet informel à Tallinn, précédé d’un dîner entre les 28 chefs d’Etat et de gouvernements. Si certaines craintes se sont fait entendre sur le contenu précis de ces réformes, pour le président français le temps presse.

    « Il y a des transformations et des défis qui se jouent maintenant, la sécurité, les migrations. C’est en 2018 que nous devons parachever une feuille de route commune, afin que les élections européennes de 2019 puissent se faire sur cette base », a déclaré Emmanuel Macron.

    Le consensus rencontré autorise donc la rapidité d’action. Donald Tusk, président du Conseil européen, a promis aux Vingt-Huit de leur remettre une feuille de route de la refondation de l’Union européenne d’ici deux semaines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.