GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Convention des conservateurs au Royaume-Uni: May veut reprendre la main

    media Theresa May et Boris Johnson. Les rivaux de la Première ministre profitent de la faiblesse de la dirigeante pour saper son autorité et convoiter de façon à peine voilée sa place de leader. Reuters

    La Première ministre britannique Theresa May, contestée jusque dans son propre camp pour sa stratégie face au Brexit et le résultat désastreux des élections de juin 2017, va tenter de reprendre la main à la faveur de la convention annuelle du Parti conservateur qui s'ouvre le dimanche 1er octobre.

    Avec notre envoyée spéciale à Manchester, Muriel Delcroix

    C'est un peu le congrès de tous les dangers pour Theresa May. Considérée comme responsable de la débâcle des élections de juin qu'elle avait elle-même convoquées, la Première ministre arrive à Manchester en mauvaise posture : les conservateurs lui reprochent de n'avoir pas su capter le vote des jeunes et aussi d'avoir placé le Royaume-Uni dans une position de faiblesse durant les négociations avec Bruxelles sur le Brexit.

    May court-circuitée

    Car, malgré les propositions plutôt accommodantes faites à Florence il y a quelques jours, la dirigeante ne semble pas avoir réussi à reprendre l'initiative. Surtout elle est court-circuitée par certains caciques du parti conservateur, partisans d'un Brexit dur qui voient d'un très mauvais oeil ce qu'ils considèrent comme de trop gros compromis consentis aux pays de l'Union européenne.

    May va tenter de survivre

    Ces rivaux profitent de la faiblesse de la dirigeante pour saper son autorité et convoiter de façon à peine voilée sa place de leader, notamment Boris Johnson le ministre des Affaires étrangères. Et pour finir de plomber l'ambiance, alors que les couloirs du Congrès bruissent du mécontentement des délégués tories, à l'extérieur, les rues de Manchester résonnent aussi ds slogans de protestataires. Deux grandes marches contre les conservateurs et contre le Brexit se déroulent ce dimanche aux abords du centre de conférence où la dirigeante conservatrice va avant tout tenter de survivre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.