GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane
    Europe

    Les remontrances du roi d'Espagne passent très mal en Catalogne

    media A Barcelone, dans un bar, des consommateurs réagissent au discours du roi d'Espagne. REUTERS/Yves Herman

    Les indépendantistes catalans ont l’intention de proclamer leur indépendance. « C'est inadmissible, inacceptable et irresponsable », tels sont les mots, très fermes, du roi d'Espagne. Felipe VI a pris la parole mardi soir pour condamner l'exécutif de Catalogne qu'il accuse de mettre en danger la stabilité de toute l'Espagne, tout en rappelant que les pouvoirs de l'Etat sont responsables de l'ordre constitutionnel du pays. En Catalogne, le message a très mal été reçu.

    Avec notre envoyée spéciale à Barcelone, Diane Cambon

    La réaction des autorités catalanes au message du roi est le silence. Le gouvernement catalan n’a pas commenté le très dur discours de Felipe VI envers sa politique indépendantiste.

    Le chef de l’Exécutif catalan s’est contenté de retwitter des messages sur Twitter, notamment celui du leader de Podemos, Pablo Iglesias, dans lequel il assure ne pas se reconnaître dans le message du roi.

    Dans les rues de Barcelone en revanche, les réactions étaient très bruyantes, un concert de casseroles durant le discours et une critique sévère contre le roi pour ne pas avoir évoqué la possibilité d’ouvrir une fenêtre de dialogue.

    Détermination des séparatistes

    Mais ce discours se semble pas susceptible de modifier l'agenda des indépendantistes. Les représentants des groupes parlementaires ont prévu de se réunir aujourd’hui pour analyser les résultats du référendum. Une fois les résultats présentés officiellement, le gouvernement dispose de 48 heures pour déclarer l’indépendance.

    La date de la session plénière où devrait être adoptée cette polémique déclaration unilatérale d’indépendance pourrait être fixée pour la fin de cette semaine ou lundi prochain.

     → A (RE)LIRE : Quel rôle l'Europe peut-elle jouer dans la crise catalane?

    De son côté, le gouvernement central de Rajoy prévoit de débattre de la situation catalane à la Chambre des députés de Madrid, mais pas avant mardi prochain. D’ici là, la crise catalane peut encore prendre de nouvelles tournures.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.