GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
    • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
    • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)
    Europe

    Allemagne: d'après un rapport, l'attentat de Berlin aurait pu être évité

    media Les lieux de l'attentat du 19 novembre 2016 à Berlin, au lendemain des faits après le retrait du camion-bélier. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Près de dix mois après l'attentat contre un marché de Noël à Berlin qui a fait 12 morts et plusieurs dizaines de blessés, un rapport confié à un magistrat indépendant vient confirmer les nombreuses erreurs et lacunes des autorités à Berlin et dans d'autres régions. L'observation de l'auteur de l'attentat, le Tunisien Anis Amri, aurait pu permettre de l'appréhender en amont.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Tout ce qu’il était possible de faire de travers a été fait. Il y a eu dans tous les domaines des erreurs, des négligences, des irrégularités ou des lacunes organisationnelles et structurelles ». Le rapport final de l’ancien juge Bruno Jost est sans appel. Après plusieurs mois d’enquête, l’ancien magistrat dresse un bilan sans nuances.

    Alors qu’Anis Amri était considéré à Berlin comme particulièrement dangereux, son observation n’a lieu au mieux que du lundi au vendredi. Plus grave, le rapport estime qu’il aurait été probablement été possible d’appréhender Anis Amri plusieurs mois avant l’attentat commis contre le marché de Noël de Berlin en décembre. Pas nécessairement pour ses liens avec la scène islamiste mais comme dealer de drogue.

    Le rapport évoque aussi les manipulations auxquelles s’est livrée la police criminelle berlinoise après l’attentat pour dissimuler ses négligences. Ces passages ne sont pas lisibles dans la version officielle du rapport en raison d’une procédure judiciaire en cours contre les policiers concernés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.