GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Aujourd'hui
Dimanche 25 Février
Lundi 26 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Négociations du Brexit: «impasse préoccupante» au sujet de la facture

    media Le ministre britannique en charge du Brexit, David Davis (g.) et le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, face à la presse, le 25 septembre 2017. REUTERS/Francois Lenoir

    Confronté à ce qu'il appelle une « impasse préoccupante » sur le sujet de la facture de sortie du Royaume-Uni, le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier a toutefois estimé, jeudi 12 octobre, que des « avancées décisives » étaient encore possibles dans les deux prochains mois.

    « Je reste persuadé (...) qu'avec une volonté politique, des avancées décisives sont à notre portée dans les deux mois qui viennent », a assuré le négociateur européen du Brexit, Michel Barnier lors d'une conférence de presse à Bruxelles après trois journées de négociations avec les Britanniques sur les conditions du divorce entre Londres et l'Union européenne.

    Le cinquième cycle de discussions n'a pas permis de progresser de façon significative, a cependant reconnu le Français : « Cette semaine nous avons travaillé dans un esprit constructif, nous avons clarifié certains points, pour autant nous n'avons pas fait de grands pas en avant », a-t-il constaté. La question du règlement financier, c'est-à-dire le paiement par le Royaume-Uni de ses engagements pris en tant que membre de l'UE avant sa sortie prévue fin mars 2019, s'est révélée particulièrement problématique.

    « Nous sommes sur cette question dans une impasse qui est extrêmement préoccupante » à la fois « pour les milliers de porteurs de projets » en Europe et « pour les contribuables », a encore expliqué M. Barnier. En conséquence, le négociateur européen a d'ores et déjà annoncé qu'il ne serait « pas en mesure » de recommander la semaine prochaine aux dirigeants des 27 pays restant dans l'UE de passer à la phase suivante des discussions. Cette nouvelle phase, portant sur la future relation entre les deux parties, est réclamée impatiemment le Royaume-Uni.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.