GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pour l'Union européenne, l'accord sur le nucléaire iranien fonctionne

    media La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, le 20 septembre 2017 à New-York. REUTERS/Eduardo Munoz

    Parmi les négociateurs et signataires de l’accord sur le nucléaire iranien, on assiste à une levée de boucliers générale après l’annonce de Donald Trump sur la « non-certification » de l’accord. La Russie dénonce l’agressivité des Etats-Unis, la France, l’Allemagne et Royaume-Uni se disent préoccupés et de son côté, l’Union européenne affirme qu’elle continuera à rester engagée dans cet accord dont elle estime qu’il fonctionne.

    Avec notre bureau à Bruxelles

    L’accord avec l’Iran fonctionne, tient ses promesses et il n’y a eu aucune violation par l’Iran des engagements que contient cet accord. La position officielle de l’UE est ainsi résumée par Federica Mogherini, Haute représentante pour la politique extérieure de l’Union. L’UE a joué les facilitateurs de cette négociation pendant douze longues années et Federica Mogherini affirme que si cet accord fonctionne c’est justement parce qu’il a été durement négocié.

    « C'est exactement pour cause d’un manque de confiance que l'on a détaillé tellement le contenu de l'accord, et c'est pour cela que l'accord fonctionne. Parce que l'on n'a pas basé cela sur la confiance, qui n'était pas là, mais sur la précision des accords et des engagements mutuels, a expliqué Federica Mogheri. C'est justement parce que l'on a négocié pendant 12 ans les détails techniques - et pas seulement techniques - de l'accord, en profondeur, que je ne vois pas du tout la possibilité de rouvrir ou négocier une partie ou une autre de l'accord. Il n'y aurait pas l'espace politique, il n'y aurait pas l'intention politique du reste de la communauté internationale de faire cela », a-t-elle précisé.

    Et pour Federica Mogherini, les Etats-Unis n’ont pas compétence pour remettre en question un accord multilatéral approuvé par une résolution de l’ONU.


    L’AIEA contredit Trump

    L'Agence Internationale de l’Energie Atomique, organisme sous l’égide de l’ONU basé à Vienne, dément le président américain et réaffirme que le plan d’action conclu en 2015 est bel et bien respecté par l’Iran.

    Avec notre correspondante à VienneIsaure Hiace

    Le directeur de l’agence internationale de l’énergie atomique, Yukiya Amano, a tenu à réagir très vite après l’annonce de Donald Trump. Dans un communiqué, il affirme que « les engagements pris par l’Iran sont respectés » et ajoute que l’AIEA contrôle les sites iraniens de manière « impartiale et objective ».

    Depuis janvier 2016, l’agence est en effet chargée de surveiller les installations nucléaires iraniennes, dans le cadre du plan d’action conclu en 2015. Les États-Unis ont plusieurs fois mis en cause la capacité de l’AIEA à mener à bien ces vérifications. Yukiya Amano leur répond que l’Iran est actuellement soumis au système de vérification le plus solide au monde. Le nombre d’inspecteurs sur le terrain a d’ailleurs augmenté. Le nombre de jours d’inspection aussi.

    Bref, l’Iran coopère selon l’AIEA. Le pays s’est même engagé à donner aux inspecteurs un accès plus large à ses sites. « Pour le moment, conclut Yukiya Amano, l’AIEA a pu se rendre sur tous les lieux qu’il avait besoin de visiter. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.