GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Election en Basse-Saxe: le SPD et la CDU sous pression

    media Qui du SPD de Stephan Weil ou de la CDU de Bernd Althusmann va remporter l'élection régionale en Basse-Saxe ce dimanche 15 octobre 2017 ? REUTERS/Fabian Bimmer

    Trois semaines après les élections générales, les électeurs de la région de Basse-Saxe sont appelés aux urnes ce dimanche 15 octobre. Cet enjeu local a aussi des retombées nationales : une victoire pour le SPD ou pour la CDU mettra un peu de baume au coeur du gagnant et pourrait susciter des débats internes supplémentaires dans les rangs du perdant.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    La cinquième sera-t-elle la bonne ? Les sociaux-démocrates osent à peine y croire. Après trois défaites aux régionales du printemps et un échec historique il y a trois semaines lors des élections générales, le SPD a repris des couleurs.

    Lorsque la dissolution du Parlement de Basse-Saxe a été décidée début août, le parti qui dirige la région avec les écologistes comptait huit points de retard sur les chrétiens-démocrates. Les derniers sondages donnent désormais la gauche en tête. L'espoir est donc permis. S'il se concrétise, cela constituerait un bol d'air pour le président du parti Martin Schulz et pourrait l'aider à sauver son poste à deux mois du prochain congrès.

    Après son résultat médiocre au plan national il y a trois semaines, la CDU est quelque peu désorientée. Doit-elle donner un coup de barre à droite pour récupérer les électeurs séduits par l'extrême droite ? Ou bien rester au centre comme le préconise Angela Merkel, plus aussi indiscutée au sein du parti chrétien-démocrate ? La CDU a besoin d'arriver un tête ce soir pour s'éviter des débats internes supplémentaires.

    Pour ne pas troubler le jeu, les négociations pour former un nouveau gouvernement à Berlin ont été mis en veilleuse et commenceront mercredi. Angela Merkel s'est rendue plusieurs fois en Basse-Saxe et a donné de sa personne. Elle saura ce soir si cet engagement personnel a porté ou non ses fruits.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.