GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: Angela Merkel reste inflexible malgré les revers de son parti

    media La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse au siège de la CDU à Berlin, le 16 octobre 2017. REUTERS/Fabrizio Bensch

    La défaite des chrétiens-démocrates en Basse-Saxe dimanche 15 octobre affaiblit Angela Merkel avant les premières discussions en vue de former un nouveau gouvernement. Mais la chancelière ne veut pas modifier sa ligne et s'affiche sûre d'elle-même.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Angela Merkel n'a pas d'état d'âme. Après le score médiocre de la CDU-CSU lors des élections générales il y a trois semaines – le plus mauvais résultat de l'après-guerre –, elle affirmait ne pas savoir ce qu'elle aurait pu faire différemment durant sa campagne.

    Après son échec hier en Basse-Saxe où la CDU était donnée largement gagnante il y a deux mois, la chancelière rejette l'interprétation de la plupart des commentateurs qui évoquent une Angela Merkel affaiblie avant les premières discussions mercredi en vue de former un gouvernement associant chrétiens-démocrates, Verts et libéraux.

    « Je ne perçois pas le résultat de l'élection en Basse-Saxe comme un signe de faiblesse. Certes, nous n'avons pas gagné, mais nous avons remporté trois scrutins régionaux cette année et les législatives il y a trois semaines. Bien sûr, nous devrons analyser ces résultats, mais j'aborde les négociations de mercredi avec assurance », a-t-elle affirmé ce lundi lors d'une conférence de presse.

    Alors que certains prônent un coup de barre à droite de la CDU pour regagner les électeurs séduits par les populistes de droite et saluent la victoire de l'Autrichien Sebastian Kurz, Angela Merkel, contre une telle ligne, déclare que ces recettes ne sont pas transposables en Allemagne. Mais les débats à la CDU ne sont certainement pas clos.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.