GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: ouverture des débats en vue d'une atypique «coalition jamaïcaine»

    media Le Bavarois Horst Seehofer de la CSU, la chancelière Angela Merkel et Volker Kauder, de la CDU. Berlin, le 26 septembre 2017. REUTERS/Fabrizio Bensch/File Photo

    Les premières rencontres exploratoires en vue d'une éventuelle « coalition jamaïcaine » s'ouvrent ce mercredi 18 octobre 2017 à Berlin. Le surnom vient des couleurs attachées aux partis susceptibles de participer : les chrétiens démocrates d'Angela Merkel, leurs alliés bavarois, les libéraux et les écologistes. Les sociaux-démocrates ayant fermé la porte d'une nouvelle grande coalition droite-gauche, il ne reste plus que cette option. Les négociations seront difficiles.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    Lorsqu'on part en croisière pour la Jamaïque, ce n'est pas forcément de tout repos et la mer peut être démontée. Avec son allégorie maritime, un responsable des chrétiens sociaux bavarois a résumé les difficultés de ces négociations pour former une coalition dite « jamaïcaine ».

    Quatre partis - deux conservateurs, les Verts et les libéraux - autour d'une table, cela complique les choses dès le départ. Il y a des sujets qui fâchent d'entrée. L'immigration, entre des Bavarois partisans d'une ligne dure et les Verts plus ouverts notamment sur le regroupement familial. Ou encore l'Europe et les propositions pour la zone euro d'Emmanuel Macron, qui irritent la CSU bavaroise et les libéraux, mais emballent les Verts.

    Un gouvernement avant Noël ?

    Ce mercredi, les conservateurs rencontrent la délégation du Parti libéral-démocrate, puis plus tard les écologistes. Jeudi, les deux petits partis se verront ensemble avant une séance plénière vendredi après-midi. Les négociations seront longues. Il n'est pas sûr que le gouvernement Merkel IV soit en place avant Noël.

    Hormis les négociations proprement dites, les instances dirigeantes et/ou des congrès des différents partis devront aussi approuver ou rejeter un éventuel accord. Pas simple. Mais les petits partis veulent revenir aux affaires. La politique allemande est fondée sur le consensus, et personne n'a envie de nouvelles élections. Dénoncer l'échec des partis établis serait du pain béni pour les populistes de droite du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD).

    → À relire : Angela Merkel reste inflexible malgré les revers de son parti

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.