GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP23: la communauté internationale s'accorde pour évaluer en 2018 ses émissions de CO2
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    Europe

    Après l'assassinat d'une journaliste à Malte, l'UE est sous le choc

    media La journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, photographiée en 2011 devant l'ambassade lybienne à La Valette, sur l'île de Malte. REUTERS/Darrin Zammit Lupi

    L'assassinat de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia a provoqué une émotion considérable à Malte, mais aussi dans toute l'Union européenne. Mardi 17 octobre 2017, les réactions indignées se sont multipliées à Bruxelles.

    Avec notre correspondant à Bruxelles,  Pierre Benazet

    Les hommages à Daphne Caruana Galizia abondent dans les réactions des institutions de l'UE. La Commission européenne se dit horrifiée par ce meurtre, et espère que toute la lumière sera faite rapidement dans cette affaire.

    Les assassinats politiques de journalistes sont extrêmement rares en Europe. L'ONG Reporters sans frontières n'en recense que deux ces dix dernières années dans les actuels pays membres, en Croatie en 2008 et en Grèce en 2010.

    Daphne Caruana Galizia a été tuée dans l'explosion de sa voiture à Bidnija, sur l'île de Malte, le 16 octobre 2017. REUTERS/Darrin Zammit Lupi

    Pour la Commission, le droit des journalistes à enquêter, poser des questions gênantes, révéler des informations, est au cœur des valeurs de l'Union.

    La journaliste maltaise travaillait sur des pots-de-vin, des comptes bancaires offshore, etc. En 2017, ses révélations sur la femme du Premier ministre avait conduit à des élections anticipées.

    Le PPE attire l'attention de la Comission sur la liberté de la presse à Malte

    Mardi, les partis politiques du Parlement européen ont eux aussi exprimé leur choc devant ce lâche attentat. Et de louer les qualités de Daphne Caruana Galizia, qui était à l'origine des révélations sur le volet maltais des Panama Papers.

    Au sujet de ce scandale - la mise en ligne de documents compromettants pour un certain nombre de personnalités -, la Commission du Parlement européen doit d'ailleurs précisément présenter ses conclusions ce mercredi.

    A noter que les conservateurs du Parti populaire européen regrettent que la Commission ne soit pas allée assez loin dans sa réaction. Ils lui demandent de soutenir expressément la liberté de la presse et la liberté d'expression à Malte.

    Les conservateurs du Parlement de Strasbourg disent en effet s'inquiéter de la situation dans ce pays, membre de l'Union européenne depuis 2004. Un petit Etat insulaire situé au milieu de la Méditerranée, au sud de la Sicile.

    → À relire : Malte, enquête européenne sur les coulisses d'un paradis fiscal

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.