GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Un sommet européen pour relancer le Brexit, au point mort

    media David Davis, ministre britannique en charge du Brexit (à gauche) et Michel Barnier, chef des négociations sur le Brexit pour l'UE, à Bruxelles le 25 septembre 2017. REUTERS/Francois Lenoir

    Les Vingt-Huit chefs d'Etat et de gouvernement se retrouvent jeudi 19 octobre à Bruxelles pour un Conseil européen, à l'occasion d'une réunion en marge de laquelle Emmanuel Macron rencontrera successivement les dirigeants allemand, Angela Merkel, et espagnol, Mariano Rajoy. Mais une bonne partie de ce sommet sera consacré au Brexit dont les négociations doivent s'accélérer pour tenir le délai de deux années (ratification parlementaire comprise) qu'impose le désormais célèbre article 50 du Traité de Lisbonne.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Jusqu’au début de ce mois, les négociations n’ont guère progressé car, vu de Londres, il aurait été suicidaire pour Theresa May de donner ne fut-ce que l’impression de concéder quoi que ce soit avant la fin du congrès de son parti, le Parti conservateur. En somme, quatre sessions de pourparlers pour rien ou presque.

    La cinquième session n’a pas vraiment relancé la négociation, plutôt le contraire en fait. Par conséquent, les vingt-sept partenaires de Theresa May, réunis en sommet ces 19 et 20 octobre, ne pourront constater le moindre progrès dans les négociations de divorce qui permettrait, selon le processus auquel les Britanniques ont pourtant adhéré, d’ouvrir en parallèle une autre négociation sur les futures relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne.

    En dépit des tentatives anglaises d’enfoncer un coin entre les vingt-sept, voire entre ceux-ci et le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, pour l’heure cette négociation bis ne se fera pas. En revanche, l’Union européenne tendra une perche au Royaume-Uni. Il sera ainsi indiqué à celui-ci que l’on espère bien que des progrès suffisants seront engrangés avant fin décembre pour que l’on puisse enfin parler de l’avenir post-Brexit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.