GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Décryptage avec nos invités, Liesl Louw Vaudran et Stéphanie Wolters, de l'Institut d'études et de sécurité de Pretoria -ISS-, Daniel Compagnon, professeur à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (Centre d'études d'Afrique noire), Jean-Baptiste Placca, éditorialiste à RFI, et nos envoyés spéciaux à Harare et correspondants régionaux.

    Europe

    Brexit: les travaillistes veulent un vote sur l'accord final

    media Le député travailliste référent sur le Brexit Keir Starmer a exigé dimanche du gouvernement qu'il soumette au vote du Parlement l'éventuel accord final sur le Brexit. REUTERS/Toby Melville

    Ce lundi 23 octobre, David Davis, le ministre britannique chargé du Brexit, vient à Paris pour dîner avec le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, et le Premier ministre britannique Theresa May présente à la Chambre des communes les résultats des discussions du sommet européen. Et c’est justement au moment où la situation semble un peu se débloquer que l’opposition travailliste met ses exigences sur la table. Les travaillistes exigent du gouvernement conservateur de Theresa May qu'il soumette au vote du Parlement l'accord final sur le Brexit, en cours de négociation entre Londres et Bruxelles.

    Les travaillistes veulent que le dernier mot revienne aux parlementaires et non pas au gouvernement de Theresa May sur l’accord de sortie de l’Union européenne.

    Le projet de « " Loi de retrait de l'Union européenne " ne le garantit pas pour l’instant, mais le parti travailliste va se battre pour que cela devienne une réalité ». Le monsieur Brexit des travaillistes, Keir Starmer, laisse ainsi entendre que si le gouvernement ne cède pas sur ce point, son parti mettra en échec l'exécutif en soutenant les amendements au projet de loi déposés par des députés conservateurs.

    Le projet de « Loi de retrait de l'Union européenne », qui devait être débattu cette semaine, va permettre d’abroger le droit européen. Il donne des pouvoirs exceptionnels au gouvernement pour transposer le droit européen, ce qui ne fait pas l’unanimité au sein du parti conservateur.

    Pour éviter un camouflet devant le Parlement, le texte a été retiré cette semaine du programme des débats pour permettre au gouvernement d’étudier les amendements.

    Les travaillistes veulent également le respect des droits des citoyens européens en Grande-Bretagne et le maintien des pouvoirs des Parlements régionaux.

    (Re) lire : Brexit: méfiance et frustration à Londres après le sommet de Bruxelles

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.