GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Malte: unité et recueillement après le meurtre de la journaliste

    media Des milliers de Maltais sont descendus dans les rues dimanche après l'assassinat de la journaliste pour défendre la liberté de la presse. REUTERS/Darrin Zammit Lupi

    A Malte, ce dimanche 22 octobre à moins d'une semaine après l'assassinat  de Daphne Caruana Galizia, cette journaliste et blogueuse qui avait pour habitude de dénoncer la corruption des autorités locales, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de La Valette. Pour lui rendre hommage, mais aussi pour réclamer la vérité et demander que ce crime ne reste pas impuni.

    Issus de la société civile,  les organisateurs avaient donné pour consigne de venir avec un drapeau maltais, sans aucun signe d'appartenance politique, et interdit aux élus de prendre la parole. L'assassinat lundi dernier de la journaliste et blogueuse anticorruption Daphne Caruana Galizia a provoqué à Malte un profond désir d'unité dans un pays marqué par des fractures partisanes ancestrales, qui s'expriment ce dimanche avec cette grande manifestation.

    « Les journalistes ne seront pas réduits au silence », « Nous n'avons pas peur » ou encore « Il y a des escrocs partout », pouvait-on lire sur les pancartes brandies dans le cortège de la City Gate, l'entrée principale de la ville.

    Présent dans le cortège, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontière (RSF) explique pourquoi les Maltais sont tellement concernés par la liberté de la presse et pourquoi l’assassinat de la journaliste les a tant sidérés.

    Il y a une très grande préoccupation, une très grande crainte de ce qu’ici on appelle l’ "underworld", le "monde d’en dessous" qui est un monde de trafic, de corruption, qui existe à Malte, et la foule est inquiète de ça et voit très bien que sans la voix des journalistes il sera difficile de faire la clarté sur certaines réalités de Malte.
    Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontière (RSF) 22/10/2017 - par Benoît De Solminihac Écouter

    Daphne Caruana Galizia, 53 ans, avait révélé certains des pans les plus sombres de la politique maltaise. Le gouvernement assure que tout sera fait pour retrouver auteurs et commanditaires de l'assassinat. Samedi, il a offert une récompense d'un million d'euros pour toute information.

    En attendant, la population toujours sous le choc dépose fleurs, bougies et messages  devant un autel improvisé en face du palais de justice de La Valette.

    (Ré) écouter : Daphne Caruana Galizia, la journaliste maltaise assassinée (Européen de la semaine)

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.