GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: le cas Saakachvili fait monter la tension à Kiev

    media Mikheïl Saakachvili appelle à une nouvelle manifestation contre le président ukrainien Porochenko mercredi 25 octobre. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    L'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili, aujourd'hui farouche opposant au président Petro Porochenko, serait en passe d'être extradé en Géorgie. Il s'est réfugié dans un camp de tentes devant le Parlement ukrainien, tenu par ses partisans, principalement des vétérans de guerre. Mikheïl Saakachvili appelle à une nouvelle manifestation ce 25 octobre.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    L'installation de tentes était présentée comme un camp révolutionnaire depuis le 17 octobre. Avec Mikheïl Saakachvili, c'est désormais le village des irréductibles. L'ancien président de Géorgie a annoncé qu'il emménageait parmi ses fidèles après s'être vu refuser le statut de réfugié en Ukraine. Il est menacé d'extradition vers sa Géorgie natale, où il est recherché par la justice.

    En Ukraine, il est déjà accusé de fomenter un coup d'Etat. Mikheïl Saakachvili a certes appelé Petro Porochenko à la démission, mais rien ne prouve qu'il soit déterminé à prendre le pouvoir par les armes. Ce qui est sûr, c'est qu'il est soutenu par des paramilitaires nationalistes aguerris, et prêts à en découdre. Un de ces groupes a d'ailleurs mis à sac un tribunal de Kiev pour en libérer un des leurs. Le message est clair : le risque d'une radicalisation est réel.

    Pourtant, Mikheïl Saakachvili manque de soutien populaire. Ses partenaires politiques gardent leurs distances. La manifestation de ce mercredi sera donc un nouveau test politique pour l'opposition à Petro Porochenko. Mikheïl Saakachvili, lui, y joue son avenir, et peut-être sa liberté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.