GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: le film «Matilda» sort au cinéma malgré les menaces

    media Des manifestants orthodoxes protestent contre la sortie du film «Matilda» lors de son avant-première à Moscou, le 24 octobre 2017. REUTERS/Maxim Shemetov

    Malgré les pressions et les actes d’intimidation, la sortie du film Matilda n’a pas été reportée en Russie, mais la sécurité des salles de cinéma qui le diffuseront sera renforcée. A l’origine de cette inquiétude, les menaces proférées par des groupes ultra-radicaux qui agissent au nom des valeurs orthodoxes.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    C’est une grosse production sur un épisode controversé de la vie de Nicolas II. L'histoire d'amour entre le dernier tsar de Russie, tué par les bolchéviques, et une jeune ballerine de Saint-Pétersbourg. Un film sacrilège aux yeux des Russes traditionalistes et de l’Eglise orthodoxe qui considèrent le dernier tsar de Russie comme un martyr. Durant plusieurs mois, ils ont tenté par tous les moyens de faire interdire le film. En vain.

    « Le fait que le film puisse sortir n’est une victoire ni pour Matilda, ni pour moi-même ; c’est la victoire du bon sens, et de tous les gens de bon sens. Et je suis convaincu que ces gens-là sont largement majoritaires dans ce pays », a réagi Alekseï Outchitel, le réalisateur de Matilda. « L'orthodoxie agressive » de ceux qui ont critiqué son film est « le contraire de la région orthodoxe », estime-t-il.

    Face aux pressions et aux menaces, plusieurs salles de cinéma avaient d’abord renoncé à diffuser le film, mais sont finalement revenues sur leur décision. La crainte d’un acte de violence n’a pas disparu pour autant, et les mesures de sécurité ont été renforcées dans les salles qui diffuseront le film.

    A (re) lire : Cinéma: «Matilda», la bluette qui fait scandale en Russie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.