GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Catalogne: mobilisation massive à Barcelone pour l’unité de l’Espagne

    media Le camp de l'unité de l'Espagne s'est fait entendre, dimanche 29 octobre 2017, à Barcelone. REUTERS/Yves Herman

    Elle était attendue, la réponse de tous ceux qui refusent l'indépendance de la Catalogne. Deux jours après que plusieurs dizaines de milliers de personnes ont afflué dans les rues de Barcelone pour fêter l'indépendance proclamée un peu plus tôt par le Parlement catalan, c'est dans ces mêmes lieux que les partisans de l'unité de l'Espagne s'étaient donné rendez-vous ce dimanche 29 octobre. Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont mobilisées, selon les chiffres de la police, plus d’un million, affirme la préfecture et les organisateurs. Ce qui est sûr, c'est que la mobilisation a été massive.

    Avec notre correspondante à Barcelone,  Leticia Farine

    La grande avenue du Passeig de Gracia où s’est déroulée la manifestation était noire de monde dimanche après-midi. Drapeaux catalans, espagnols et européens, sur leurs pancartes, leurs tee-shirts, ou dans leurs mains, les manifestants ont crié tout au long du rassemblement : « Puigdemont démission » ou encore « Puigdemont en prison », mais également « Vive l'Espagne », « Vive la Catalogne » et « Vive la police nationale ».

    La mobilisation s’est déroulée sans incident, dans une ambiance pacifique et bon-enfant, sous haute sécurité. Les anti-indépendantistes venus de toute la Catalogne avaient fait le déplacement en famille ou entre amis. A l'instar de José Gonzalez, 55 ans, venu accompagné de huit personnes. Il portait un chapeau avec un taureau, tee-shirt espagnol et drapeau espagnol accroché à son cou. « Je voulais être présent ici pour être avec tous les Espagnols et défendre l’honneur espagnol. Je pense que ça a été un jour très important pour toute l’Espagne et surtout pour la Catalogne. Car c’est bien cela que nous voulions revendiquer, nous sommes tous Espagnols, rien de plus. C’est important d'être ici aujourd'hui  », dit-il.

    Quant à la position de Puigdemont, le manifestant estime que « qu'il est en mauvaise posture parce qu’elle n’aurait pas dû aller jusqu’à cet extrême ». Et il ajoute : « Je ne pense pas que ce soit la manière de mener un pays quel qu’il soit. Je suis en faveur de l’Espagne. L’indépendance n’est jamais bonne nulle part. Car la seule chose que cela peut engendrer, ce sont des problèmes, à tous les niveaux. »

    Les partisans de l’unité espagnole se sont rassemblés dans le cortège derrière les représentants des trois partis pour le maintien de la région au sein de l’Espagne, c’est-à-dire le parti socialiste catalan, le parti de centre droit Ciudadanos, et le Parti populaire, la formation de Mariano Rajoy.

    De nombreuses personnes se sont succédé à la tribune. Teresa Freixas, spécialiste en droit constitutionnel catalan, a tenu à réaffirmer les valeurs et l'indivisibilité de l'Espagne.

    Nous sommes ici pour défendre la liberté, pour défendre la justice, la démocratie, l’état de droit. […] Nous sommes la Catalogne métisse, la Catalogne plurielle, la Catalogne de tous. Nous sommes tous la Catalogne, tous des citoyens, et ça se voit. Vive la Catalogne, vive l’Espagne, vive l’Europe, vive le roi.

    Teresa Freixas, spécialiste de droit constitutionnel 29/10/2017 - par Leticia Farine Écouter

    L’association Société civile catalane, la coalition qui a convoqué la manifestation, a pris la parole pour appeler les Catalans à se rendre massivement aux urnes le 21 décembre prochain lors des élections convoquées par Madrid.

    Le rassemblement s’est terminé avec l’hymne européen, l’hymne espagnol et le chant du drapeau, un ancien hymne catalan utilisé désormais par le mouvement pro-unité.


    La Cup dénonce l’attitude de Madrid

    La Cup, le parti de gauche radical indépendantiste, organisait dimanche à Sabadell, non loin de Barcelone, une conférence de presse pour dénoncer l'utilisation de l'article 155 par Madrid. Les députés de la Cup ont aussi réagi à la manifestation anti-indépendance qui s'est déroulée dimanche après-midi. Carles Riera est l'un d'entre eux. S'il salue le fait que des citoyens sortent dans la rue pour exprimer leur opinion, il dénonce l'attitude de Madrid qui chercherait à créer le trouble.

    « Ce qui nous inquiète beaucoup, c'est que le Parti populaire, Ciudadanos, ou encore le PSOE laissent défiler à leurs côtés, dans leurs manifestations, des organisations d'extrême droit issues du franquisme ou du nazisme espagnol. Et selon nous cela ne permet pas à ce genre de manifestations de renvoyer l'image démocratique que devraient renvoyer toutes les manifestations qui se déroulent en Catalogne. En témoignent les divers incidents qui ont eu lieu après la manifestation, provoqués par ces membres de l'extrême droit. Ils ont été violents dans les rues de Barcelone. C'est très important de le souligner au niveau international. L'indépendantisme, le républicanisme en Catalogne s'est toujours exprimé de manière pacifique et non violente. Et aujourd'hui, c'est l'Etat qui impose la violence policière et judiciaire, et c'est l'extrême droite qui impose la violence dans la rue. »

    ► (Re) lire : Catalogne: Puigdemont prône une opposition démocratique à la mise sous tutelle

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.