GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP23: la communauté internationale s'accorde pour évaluer en 2018 ses émissions de CO2
    Europe

    Royaume-Uni: nouvelle démission d’une ministre, Theresa May fragilisée

    media La secrétaire d'Etat au Développement international britannique, Priti Patel, a démissionné ce mercredi 8 novembre. REUTERS/Peter Nicholls

    La secrétaire d'Etat au Développement international britannique, Priti Patel, a dû démissionner ce mercredi 8 novembre pour avoir rencontré en secret des dirigeants israéliens, fragilisant davantage la Première ministre Theresa May, déjà aux prises avec un scandale de harcèlement sexuel au sein de Westminster et le Brexit.

    Avec notre correspondante à LondresMuriel Delcroix

    La position de Priti Patel était devenue de plus en plus précaire depuis les révélations de vendredi dernier : la ministre du Développement international avait dû s'excuser pour avoir organisé en août dernier une douzaine d'entretiens non autorisés avec plusieurs personnalités politiques israéliennes et notamment le Premier ministre Benyamin Netanyahu, alors qu'elle était censée être en vacances.

    Priti Patel avait non seulement omis d'en informer le ministère des Affaires étrangères, mais aussi Downing street, les services de la Première ministre. Or Priti Patel proposait d'aider l'armée israélienne à financer le traitement de blessés syriens réfugiés dans le Golan, dont Londres ne reconnaît pourtant pas l'occupation partielle par Israël.

    Priti Patel avait déjà été convoquée dans le bureau de Theresa May et vertement tancée pour avoir enfreint le code de conduite ministériel, mais la révélation mardi soir de deux autres réunions qu'elle a tenues en septembre, en l'absence de membres du gouvernement, semble avoir été le coup de grâce.

    Cette nouvelle démission survient après celle du ministre de la Défense Michael Fallon la semaine dernière, mis en cause dans un scandale de harcèlement sexuel au sein du Parlement britannique. Ces deux départs fragilisent un peu plus Theresa May qui navigue désormais à vue entre scandale de harcèlement et les violentes divisions à propos du Brexit au sein de son gouvernement, de son parti et du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.