GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 26 Novembre
Lundi 27 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Angela Merkel à la COP23: l’avenir du charbon en Allemagne en toile de fond

    media La chancelière allemande Angela Merkel, à Berlin, le 13 novembre 2017. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Angela Merkel s'exprimera ce mercredi 15 novembre à Bonn aux côtés d'Emanuel Macron, lors de la 23 conférence de l'ONU sur le climat. Alors que l'Allemagne risque de ne pas respecter ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre, la chancelière allemande refuse de s'engager concrètement sur la fin du charbon, qui représente encore 40% de la production d'électricité dans son pays.

    Avec notre correspondante à Berlin, Blandine Milcent

    Angela Merkel se garde bien en effet de définir un calendrier de sortie du charbon, comme le lui demandent ardemment les Verts, ou même d'en faire un dossier prioritaire.

    La chancelière, qui fut pourtant ministre de l'Environnement sous Helmut Kohl, se range derrière les arguments des conservateurs de la CDU et des libéraux du FDP : sortir du charbon, cela coûterait des milliers d'emplois dans les régions productrices comme la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le Brandebourg ou la Saxe.

    Le dossier est donc toujours en suspens, alors qu'il est de plus en clair que l'Allemagne ne respectera pas ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre. Berlin avait promis de les réduire de 40% en 2020 par rapport à 1990. L'an dernier, on en était à 28%. Il faudrait pour cela fermer la moitié des centrales à charbon, selon les experts.

    Une cinquantaine de grandes entreprises (dont Siemens ou Adidas) viennent de demander à la chancelière de faire un effort. Angela Merkel promet de chercher des nouvelles mesures, mais n'a pas encore fait un geste concret dans cette direction.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.