GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Cop23: des discours politiques sous haute surveillance

    media Emmanuel Macron et Angela Merkel doivent s'exprimer ce mercredi à la Cop23 (photo d'illustration). JANEK SKARZYNSKI / AFP

    Alors que les experts s’inquiètent à nouveau d’un réchauffement de la planète à vitesse grand V, les responsables politiques sont attendus de pied ferme en Allemagne à l’occasion de la Cop23 de Bonn, qui se tient du 6 au 17 novembre 2017.

    Avec notre envoyée spéciale à Bonn, Christine Siebert

    C’est Angela Merkel, hôtesse de la rencontre, qui doit prendre la parole en premier ce mercredi 15 novembre, suivie par Emmanuel Macron. Leurs discours vont être surveillés de près de part et d'autre du Rhin par les ONG, qui ont adressé une lettre ouverte au couple franco-allemand, leur demandant de mettre la transition vers une société zéro carbone au cœur de leur coopération.

    C’est mal parti du côté de Berlin, puisque la chancelière allemande ne s’engage pas concrètement sur la fin du charbon. Or, il faudrait que tous les pays accélèrent leurs efforts de réduction d’émission, sous peine qu’il soit impossible de sauver le climat.

    Les Etats n’investissent pas assez

    Les pays en voie de développement, entre autres, vont aussi suivre avec attention les annonces financières des pays riches. Des engagements pour l’instant très loin des 100 milliards de dollars par an prévus à partir de 2020 par l’accord de Paris. D’autant que le retrait américain annoncé de l’accord sur le climat n’arrange pas les choses.

    Ce retrait ne sera effectif qu'en 2020 aussi plusieurs représentants des Etats-Unis sont annoncés à la tribune, ce mercredi et jeudi. Thomas Shannon, sous-secrétaire d'Etat aux Affaires politiques, dont l'intervention était très attendue, rappelé aux Etats-Unis par une «urgence familiale» est remplacé au pied levé par Judith Garber, secrétaire d'Etat adjointe aux Océans et aux Affaires scientifiques et environnementales internationales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.