GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: record d'abstention et victoire du Mouvement Cinq étoiles à Ostie

    media Le Mouvement Cinq étoiles a remporté l'élection municipale à Ostie, marquée par une très forte abstention. FILIPPO MONTEFORTE / AFP

    Le premier parti d’Ostie, dixième et plus grand arrondissement de Rome, peuplé de 230 000 habitants, est en fait celui de l’abstention : 36 % des ayants droit avaient voté au premier tour. Et le taux d’affluence a été encore plus faible au second. La candidate du Mouvement Cinq étoiles a remporté le scrutin avec 59,6% des voix contre 40,4 % pour sa rivale, soutenue par une coalition de centre-droit.

    A Ostie, seuls 33% des électeurs se sont rendus aux urnes pour élire le nouveau présent du Conseil municipal d'Ostie, qui avait été dissout en 2015 pour infiltrations mafieuses, rappelle notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

    Comme le souligne la maire de Rome, Virginia Raggi, la victoire de la candidate du mouvement Cinq étoiles Giuliana Di Pillo, enseignante de 52 ans, est d’autant plus importante qu’elle représente le dernier test électoral avant les législatives de 2018.

    Or, le Mouvement Cinq étoiles est le premier parti au niveau national. La candidate battue de la coalition de centre-droit affirme que « les Cinq étoiles doivent en partie leur succès au soutien des électeurs du mouvement néofasciste CasaPound », qui avait obtenu 9% des voix au 1er tour.

    Un mouvement qui est notamment la cible d'accusations sur des liens présumés avec le crime organisé. Dix jours avant le second tour, Robert Spada, frère d'un chef de gang emprisonné, a agressé un journaliste de la télévision publique qui posait des questions sur le soutien affiché publiquement par Spada à CasaPound.

    Mais le plus grand perdant de ce scrutin local reste le Parti démocrate de Matteo Renzi, qui n’est pas arrivé au ballottage. Laissant ainsi la voie ouverte aux populistes de tous bords.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.