GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)
    Europe

    Ukraine: coup d'Etat en terre séparatiste à Lougansk

    media Des véhicules blindés non identifés sur la route entre Lougansk et Donetsk, le 1er décembre 2014 (image d'illustration). REUTERS/Antonio Bronic

    Alors que les Ukrainiens commémoraient mardi soir 21 novembre le début de la révolution de l'Euromaïdan de 2013, une guerre de gangs a dégénéré en un coup d'Etat dans l'est de l'Ukraine en guerre. Le chef de la république séparatiste autoproclamée de Lougansk, Igor Plotnitski, aurait fui en Russie après une journée de confusion.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    Igor Plotnitski venait tout juste de renvoyer son ministre de l'Intérieur, Igor Kornet, après une longue période de rivalité politique. Qu'à cela ne tienne : ce ministre s'est retourné contre son ancien maître. Des militaires non identifiés, cagoulés, armés, ont pris possession du centre de la capitale séparatiste Lougansk, bloqué la télévision et la radio, et entamé un bras de fer avec les autorités.

    Ce n'était pas la première fois qu'Igor Plotnitski faisait face à une tentative de coup d'Etat. Les luttes intestines ont été féroces à Lougansk depuis 2014, notamment pour le contrôle de trafics de contrebande.

    Soutien du Kremlin

    Cette fois, plusieurs signes ont averti de la chute d'Igor Plotnitski. Les médias russes ont donné la part belle aux discours de son opposant, reflétant ainsi implicitement le choix du Kremlin. Et les autres autorités séparatistes, à Donetsk, ont dépêché une longue colonne de véhicules militaires vers Lougansk. Visiblement pour prêter main-forte aux insurgés.

    La fuite d'Igor Plotnitski, si elle est confirmée et définitive, ne devrait pas changer le cours de la guerre du Donbass. Elle tourne néanmoins une page de cette entité séparatiste soumise depuis sa naissance aux guerres de chefs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.