GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    Europe

    Espagne: à Barcelone, les commerçants face à la baisse du tourisme

    media Le marché du quartier commerçant de Sant Antoni, à Barcelone, début octobre 2017. Angel Garcia/Bloomberg via Getty Images

    En Catalogne, depuis le début de la crise politique, près de 2 500 entreprises ont déplacé leur siège fiscal hors de la région. Mais les entreprises ne sont pas les seules à souffrir du conflit entre Madrid et le gouvernement catalan. A Barcelone, les commerçants et hôteliers admettent avoir dû faire face à la baisse de leur activité depuis le mois d’octobre. Malgré cela, ils sont nombreux à de pas perdre espoir.

    Avec notre correspondante à BarceloneLeticia Farine

    Au centre de Barcelone, le quartier Sant Antoni est connu pour sa tranquillité, son immense marché couvert - actuellement en rénovation - et pour son activité commerciale importante. Une activité qui attire normalement les touristes. Mais la crise politique de ces derniers mois a changé la donne.

    C’est ce qu’explique Joan Pujol, directeur de l’hôtel Market, un établissement trois étoiles. « De nombreuses personnes ont annulé leurs réservations parce qu’elles avaient peur ou parce qu’elles ont suivi les recommandations de leurs pays. American Airlines a par exemple conseillé à ses passagers de ne pas voyager en Espagne à cause des grèves. »

    Il a dû s’adapter rapidement pour faire face à cette situation. « Nous avons réagi aussitôt en proposant des offres, ce qui nous a permis de récupérer de la clientèle. Les hôtels de Barcelone ont baissé leurs tarifs d’environ 40 % comparé à novembre dernier, nous, nous les avons baissés de 15 %, cela ne nous a pas autant touché que la concurrence. »

    Temps clément et incertitude politique

    Propriétaire d’une boutique de vêtements pour hommes, Vincente Gasco est président de l’association de commerçants de Sant Antoni. Des commerçants qui ont noté une baisse de leur activité de 25 % pour deux raisons.

    « Cela a baissé car les températures du mois d’octobre ont augmenté de 2,5 degrés par rapport à la normale, ce qui a affecté la vente de vêtements. Mais les ventes ont également baissé à cause du climat d’incertitude politique. Les gens sont prudents et se sont dit qu’en attendant de voir ce qui allait se passer, ils allaient garder leur argent de côté. »

    Malgré tout, commerçants et hôteliers gardent bon espoir qu’à l’approche des fêtes de Noël, l’activité commerciale reprendra de l’élan.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.