GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Xi Jinping inaugure un pont gigantesque entre Hong Kong, Macao et la Chine continentale
    • Etats-Unis/procès Roundup: dommages et intérêts réduits à 78 millions de dollars contre 289 millions
    Europe

    Régionales en Catalogne: les indépendantistes veulent lutter contre la fraude

    media Le leader du parti de gauche radicale Esquerra Republicana Oriol Junqueras (au centre) et son homologue du parti «Junts pel Si» Marta Rovira (à gauche), alliés pour les élections régionales du 21 décembre. Ici, le 14 octobre 2017 à Barcelone. PAU BARRENA / AFP

    En Catalogne, dernière ligne droite pour les différents partis politiques, qui ont dévoilé les premiers éléments de leur campagne électorale pour les élections régionales du 21 décembre. Une campagne qui débute officiellement ce lundi 4 décembre. C'est le cas d'Esquerra Republicana-Catalunya Sí, la coalition indépendantiste de gauche radicale en tête des sondages qui a déclaré ce jeudi matin vouloir lutter contre toute fraude électorale.

    Avec notre correspondante à Barcelone,  Leticia Farine

    La coalition Esquerra Republicana-Catalunya Sí a annoncé ce jeudi matin vouloir établir un « recompte parallèle » des votes le 21 décembre prochain pour éviter toute « magouille électorale ».

    La formation politique qui a qualifié ce matin les élections anticipées d'« illégitimes » et d'« illégales » a ouvert une plateforme web où quelque 6 000 nouveaux volontaires se sont inscrits en moins de 5 jours. Ils s'ajoutent aux 8 000 assesseurs qui aident déjà généralement le parti.

    En tout, ce seront donc 14 000 personnes qui auront pour mission de s'assurer de la régularité du scrutin dans les différents bureaux de vote des quatre circonscriptions catalanes que sont Barcelone, Gérone, Tarragone et Lleida.

    Une nouveauté qui montre bien la défiance qui existe face au gouvernement central qui a convoqué ces élections. Et pour lutter contre ce gouvernement, les différents partis indépendantistes négocient actuellement entre eux pour trouver des points communs dans leur programme. Mais à quelques jours du début de la campagne, ce n'est pas encore chose faite.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.