GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La pêche commerciale interdite préventivement dans l'océan Arctique

    media Dans l'Arctique, les températures ont augmenté de 2,8 degrés depuis le début du XXe siècle. GettyImages / by wildestanimal

    La pêche commerciale a été interdite de manière préventive dans le centre de l'océan Arctique, ont annoncé vendredi 1er décembre les signataires de cet accord de principe. En effet, cette partie de la calotte glaciaire n'est pas encore accessible aux pêcheurs, mais avec le réchauffement de la planète, elle devrait l'être prochainement.

    Les pays riverains de l'océan Arctique - Canada, Danemark, Norvège, Russie, Etats-Unis - et les pays forts d’une industrie de la pêche comme la Chine, le Japon, la Corée du Sud et l'Union européenne ont signé un accord interdisant la pêche commerciale dans ce secteur encore recouvert par les glaces, mais plus pour longtemps.

    Ce moratoire de 16 ans devrait permettre de mettre en place les mesures de gestion et de préservation de la ressource lorsqu'elle sera accessible. C'est le premier accord international d'une telle ampleur conclu dans le domaine de la pêche commerciale en haute mer, avant même que le problème ne se pose.

    Le commissaire européen à l'Environnement Karmenu Vella a salué dans un communiqué un accord qui non seulement « comblera une lacune importante » dans la gestion des océans, mais aussi qui « protégera les écosystèmes marins fragiles pour les générations futures ».

    Pour l'organisation écologiste Greenpeace, il serait bon que cet accord provisoire soit finalement converti en un accord permanent de protection de cette partie centrale de l'océan Arctique contre la pèche commerciale et les autres industries extractives.

    En effet, la fonte des glaces ouvre également la voie aux intérêts économiques en matière de transport et d’exploitation des diverses ressources que recèle l'océan Arctique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.