GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Aujourd'hui
Lundi 25 Juin
Mardi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Pologne: Morawiecki nommé Premier ministre à la place de Szydło

    media Le nouveau Premier ministre Mateusz Morawiecki, ici le 12 avril 2017. Agencja Gazeta/Patryk Ogorzalek via REUTERS

    La Première ministre polonaise démissionne. Après deux ans à la tête du gouvernement, Beata Szydlo cède sa place au ministre des Finances Mateusz Morawiecki. La décision a été prise jeudi soir 7 décembre par le comité politique du parti conservateur Droit et Justice (PiS), dirigé par Jaroslaw Kaczynski. Le nouveau Premier ministre qui prêtera serment la semaine prochaine aura notamment pour mission d’améliorer l’image de la Pologne à l’étranger. Portrait.

    Avec notre correspondant à Varsovie,  Damien Simonart

    Jusqu’en 2015, la carrière de Mateusz Morawiecki, 49 ans, s’inscrivait dans le monde de la finance. Economiste brillant, il a alors renoncé à un poste de président d’une grande banque pour entrer au gouvernement en 2015 comme ministre du Développement.

    Il est chargé de mettre en œuvre les promesses populistes du gouvernement conservateur, comme une allocution mensuelle d’au moins 115 euros pour les parents de deux enfants ou plus, mais aussi l’abaissement de l’âge de la retraite et le remboursement de médicaments pour les seniors.

    Pour les financer, Morawiecki combat sans pitié la fraude fiscale et creuse la dette publique polonaise. Si l’opposition s’inquiète de l’économie nationale à long terme, pour l’heure la Pologne a un taux de chômage historiquement bas, moins de 7%, et un excédent budgétaire au troisième trimestre.

    Elégant, cultivé et polyglotte, Mateusz Morawiecki va tenter de redorer l’image écornée de la Pologne au sein de l’Union européenne, toujours sous l’œil autoritaire de son chef de parti, Jaroslaw Kaczynski.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.