GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: le Maroc et le Soudan sont qualifiés pour les quarts de finale du CHAN 2018, la Guinée et la Mauritanie éliminées
    Europe

    L'Ican reçoit le prix Nobel de la paix en l'absence des puissances nucléaires

    media L'Ican, représentée par la survivante d'Hiroshima Setsuko Thurlow (au centre) et sa directrice Beatrice Fihn (D) reçoivent officiellement le prix Nobel de la paix à Oslo, le 10 décembre 2017. NTB Scanpix/TBerit Roald via REUTERS

    L'Ican, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires, recevait ce dimanche après-midi 10 décembre le prix Nobel de la paix. La cérémonie s'est déroulée dans l'hôtel de ville d'Oslo en présence de survivants des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki. C'est d'ailleurs l'une d'entre eux, Setsuko Thurlow, qui a reçu le prix au nom de l'Ican. Mais ce qui a surtout marqué les esprits, c'est l'absence des trois grandes puissances nucléaires occidentales.

    Dans un signe de défiance apparent, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France ont décidé de bouder la cérémonie. Contrairement à l'usage, aucune de ces puissances n'a envoyé son ambassadeur. Seuls des diplomates de second rang étaient présents pour l'évènement.

    Face à cette attitude, la directrice de l'Ican, Beatrice Fihn, a eu des mots très durs lors de la cérémonie. « Il faut choisir entre deux résultats : la fin des armes nucléaires ou notre fin à nous », a-t-elle ainsi lancé.

    « Que les Etats-Unis choisissent la liberté plutôt que la peur. Que la Russie choisisse le désarmement plutôt que la destruction. Que la Grande-Bretagne préfère l'Etat de droit à l'oppression », a-t-elle poursuivi, invitant les autres puissances nucléaires à faire de même.

    Après un témoignage émouvant, Setsuko Thurlow, la survivante du bombardement d'Hiroshima qui a reçu le prix Nobel au nom de l'Ican s'est, elle aussi, exprimée. « Neuf nations menacent encore d'incinérer des villes entières, de détruire la vie sur Terre, de rendre notre beau monde inhabitable pour les futures générations. »

    Au tour de Berit Reiss Andersen, la présidente du comité Nobel, de conclure : « Les armes nucléaires sont si dangereuses que la seule mesure responsable est d'œuvrer à leur démantèlement et leur destruction. »

    Le prix Nobel de la paix 2017 attribué à l'Ican, pour son combat anti-nucléaire

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.