GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A Prague, l'extrême droite européenne se cherche une stratégie de conquête

    media Trois leaders politiques d'extrême droite européens: la Française Marine Le Pen, Le Tchèque Tomio Okamura et le Néerlandais Geert Wilders, à Vienne, le 16 décembre 2017. REUTERS/David W Cerny

    Plusieurs partis d’extrême droite, dont le Front national français, sont réunis à Prague ce week-end pour discuter d’une stratégie commune en vue des élections au Parlement européen, où ils forment un groupe appelé « l'Europe des nations et des libertés ». Avec seulement une trentaine d’eurodéputés à l’heure actuelle, ces formations hétéroclites entendent bénéficier de l’impact du Brexit et de la crise migratoire pour leurs prochaines campagnes. Mais les objectifs restent différents.

    Avec notre correspondant à Prague, Alexis Rosenzweig

    Salves d’applaudissements du public tchèque pour ceux qui étaient présentés comme les deux vedettes de cette réunion de l’extrême droite européenne à Prague : la Française Marine Le Pen et le Néerlandais Geert Wilders.

    L’hôte du jour était Tomio Okamura, le leader d’origine japonaise du nouveau parti nationaliste tchèque, un parti ouvertement islamophobe.

    De l’islam, il a été beaucoup question dans les interventions des représentants des différents partis, dont la Ligue du Nord italienne et le Vlaams Belang flamand. Le FPÖ n’a pas daigné faire le court voyage depuis Vienne, officiellement à cause de son entrée dans le gouvernement autrichien.

    L'opposition à l’immigration reste le ciment de cette alliance de l'Europe des nations et des libertés, qui reste par ailleurs très hétéroclite, entre des formations qui souhaitent une sortie de leur pays de l’UE ou celles qui préfèrent, comme Marine Le Pen, une réforme des institutions actuelles : « Notre projet de collaboration en Europe se fonde sur l'amour de nos patries respectives et l'attachement à notre civilisation commune. Il procède de notre détermination de voir perdurer pour notre génération et celles qui viennent les valeurs que nous tenons de notre double héritage helléno-chrétien et de notre héritage national. »

    « Héritage helléno-chrétien » : une expression jusqu’ici propre à une certaine frange de l’extrême droite et qui laisse peut-être prévoir une nouvelle stratégie de Marine Le Pen, en perte de vitesse avant la prochaine échéance électorale de 2019.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.