GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: le Congrès bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite, un revers pour Trump
    • Ankara juge «injuste» la décision américaine de bloquer sa participation au programme F-35
    • États-Unis: rejet par la Chambre des représentants d'une motion appelant à une procédure de destitution de Trump
    • CAN 2019: le Nigeria domine la Tunisie 1-0 lors de la petite finale et termine 3e de la compétition
    Europe

    Espagne: unionistes et indépendantistes laissent éclater leurs divisions

    media Un drapeau catalan isolé sur une chaise d'un meeting du Parti socialiste de Catalogne, à Barcelone, le 17 décembre 2017. Les élections régionales sont plus que jamais incertaines. REUTERS/Albert Gea

    En Catalogne, c’est la dernière ligne droite avant les élections régionales de jeudi 21 décembre. Ce dimanche 17 décembre, sept candidats se sont affrontés lors du premier débat diffusé à l’échelle nationale sur la chaîne la Sexta. A l’heure où les derniers sondages donnent des résultats très serrés entre le bloc des unionistes et celui des indépendantistes, ces deux blocs sont apparus très divisés dimanche soir.

    Avec notre correspondante à Barcelone,  Leticia Farine

    Les tensions se sont tout d’abord ressenties du côté du bloc indépendantiste. Le parti d’extrême gauche, la CUP, a reproché à celui de la gauche républicaine d’Esquerra Republicana de ne pas respecter les résultats du référendum du 1er octobre dernier et d’abandonner la voie unilatérale en acceptant un dialogue avec Madrid.

    La formation Esquerra Republicana en tête des sondages a déclaré vouloir investir son leader Oriol Junqueras à la tête de la Generalitat. Une annonce qui devrait déplaire à Carles Puigdemont qui se voit déjà reprendre sa place de président du gouvernement régional

    Du côté des unionistes, Xavier García Albiol, le leader du parti populaire, a reproché au parti socialiste catalan de vouloir gracier les membres du gouvernement accusés de sédition rébellion et malversation. Il a également accusé le parti libéral Ciudadanos de chercher à s’attirer les votes de Catalunya en Comú-Podem, cette coalition de gauche radicale qui ne se situe ni dans le bloc indépendantiste, ni dans le bloc des unionistes.

    Si aucun président n’est investi au bout de 45 jours, les partis politiques auront encore deux mois pour trouver un accord avant que de nouvelles élections soient convoquées.

    Le processus indépendantiste n'affecte pas l'économie catalane, ce qui génère un bouleversement extraordinaire ce sont les images regrettables des violences du référendum du 1er octobre. Ce qui génère cette inquiétude économique et qui a permis à certaines entreprises de quitter la Catalogne, ce sont les décisions prises par le Parti populaire.

    Débat télévisé opposant sept candidats aux élections régionales 18/12/2017 - par Leticia Farine Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.