GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    En République démocratique du Congo, lourd bilan d'une attaque attribuée aux rebelles ADF dans la ville de Béni. 14 civils et 5 militaires seraient morts samedi soir, selon un décompte de la société civile. Le maire de la ville, lui, parle de 12 civils tués suite à ces violences qui ont commencé après un assaut de présumés rebelles ADF contre le camp militaire de Kasanga, avant de s'étendre en direction du centre-ville .

    Europe

    Attentat contre le bus de Dortmund: le suspect risque la perpétuité

    media L'auteur de l'attentat contre le bus de l'équipe de football de Dortmund en avril dernier ne voulait tuer personne, a affirmé jeudi son avocat à l'ouverture de son procès. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Il voulait décimer l'équipe de football du Borussia Dortmund pour s'enrichir en bourse. Le Germano-Russe Sergueï W., auteur de l'attentat à la bombe contre le bus de l'équipe allemande de football en avril dernier, comparaissait à partir de ce jeudi devant le tribunal. Pendant trois mois, le suspect devra répondre de 28 tentatives d'assassinat. Il risque la prison à perpétuité.

    Le 11 avril dernier, à 19h, l'équipe allemande du Borussia Dortmund quitte son hôtel en bus. Direction le stade pour affronter Monaco en quart de finale aller de la Ligue des Champions.

    En chemin, trois engins explosifs remplis de clous et de tiges métalliques, cachés dans des buissons, explosent au passage du bus. Par chance, les bombes sont mal positionnées, le carnage est évité et l’incident ne fait que deux blessés légers.

    Les enquêteurs penchent d'abord pour la piste islamiste, induits en erreur par des lettres de revendication soigneusement semées sur les lieux de l'attentat. Mais dix jours plus tard, le parquet allemand annonce l'arrestation à 450 km au sud de Dortmund du Germano-Russe Sergueï W. Cet électricien plutôt doué, qui avait même emporté l'année précédente un prix en électronique, aurait agi par appât du gain.

    Le jour de l'attaque, Sergueï W. acquiert, grâce à un emprunt de 50 000 euros, l'équivalent de 15 000 actions du club Borussia Dortmund, le seul club de foot en Allemagne à être enregistré en Bourse, et parie à la baisse. En décimant l'équipe de foot, il espérait provoquer la chute du cours du club allemand et ainsi empocher près d'un demi-million d'euros de bénéfices.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.