GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président déchu Omar el-Béchir, qui a dirigé le Soudan durant trois décennies, est arrivé ce lundi 19 août devant un tribunal de Khartoum, où il doit être jugé pour corruption, a constaté un journaliste de l'AFP. L'ex-chef de l'État, déposé par l'armée le 11 avril en réponse à des manifestations massives, est arrivé en matinée, escorté par un imposant convoi militaire, selon la même source. Son procès devait s'ouvrir samedi 17 août, mais il avait été reporté sine die.

    Europe

    La Russie rejette les sanctions américaines contre Ramzan Kadyrov

    media Ramzan Kadyrov s'est dit fier d'être considéré comme indésirable par les services américains. REUTERS/Maxim Shemetov

    Le Kremlin a qualifié, ce jeudi 21 décembre 2017, d'« illégales et inamicales » les sanctions imposées par les Etats-Unis contre Ramzan Kadyrov, accusé par Washington d'être personnellement impliqué dans de graves violations des droits de l'homme. Le dirigeant tchétchène est considéré comme un allié proche de Vladimir Poutine.

    Avec notre correspondante à MoscouDaniel Vallot

    Pour le Kremlin, il ne fait aucun doute que ces nouvelles sanctions américaines feront l’objet de mesures de rétorsion. Pour le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, « le principe de réciprocité sera très probablement respecté ». Les mesures prises par l’administration américaine risquent donc de raviver un peu plus les tensions diplomatiques qui opposent les deux pays.

    Ramzan Kadyrov, la principale personnalité visée par les nouvelles sanctions, a lui aussi réagi, mais sur le ton de la plaisanterie et de la fanfaronnade. « C’est une fierté d’être considéré comme indésirable par les services américains », a déclaré le dirigeant tchétchène sur les réseaux sociaux.

    Fervent partisan de Vladimir Poutine, qui l’a placé à la tête de la république tchétchène, Ramzan Kadyrov est accusé par l’administration américaine d’être impliqué dans de graves violations des droits humains : exécutions extrajudiciaires, tortures, disparition. Il rejoint ainsi une liste de 49 personnalités russes dont les éventuels avoirs américains sont gelés et qui sont interdites d’entrée aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.