GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Europe

    Après la dissolution du Parlement, les Italiens appelés aux urnes le 4 mars

    media Le président de République italienne en train de signer le décret sur la dissolution du Parlement, le 28 décembre 2017. Reuters

    Le président de la République italienne Sergio Mattarella a dissous jeudi 28 décembre le Parlement qui arrivait bientôt en fin de mandat, lançant officiellement la campagne pour les élections législatives qui se tiendront le 1er dimanche du mois de mars selon la décision prise dans la soirée en Conseil des ministres.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Les prochaines élections législatives se tiendront donc le dimanche 4 mars. D’ici là, le chef du gouvernement sortant Paolo Gentiloni et son exécutif continueront de gérer les affaires courantes.

    Selon les derniers sondages, la coalition de centre-droit, menée par le parti Forza Italia de Silvio Berlusconi, devance largement celle de centre-gauche conduite par Matteo Renzi, dirigeant du Parti démocrate. Tandis que le Mouvement 5 étoiles reste la première force politique du pays. Mais ce mouvement n’entend faire aucune alliance préélectorale.

    D’après tous les experts, aucun des trois blocs qui s’opposent ne parviendrait à obtenir une majorité suffisamment large pour gouverner. Car le nouveau mode de scrutin est fortement teinté de proportionnelle. D’où le risque accru de dispersion des voix. La campagne s’annonce en tout cas rude et dominée par de forts courants populistes.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.