GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Commerce international: la BCE s'inquiète d'une aggravation des «menaces protectionnistes»
    • Air France: après les pilotes, l'intersyndicale du transporteur aérien appelle à la grève les 3, 4, 7 et 8 mai 2018
    • L'Ukraine commémore ce jeudi, le 32e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pire accident nucléaire de l'histoire
    • Dette grecque: Jean-Claude Juncker appelle les pays de la zone euro à tenir leurs engagements
    • Banlieues: le rapport Borloo propose la création d'un fonds de cinq milliards d'euros
    • Berlin pense que Trump va imposer à l'Union européenne ses taxes douanières (source gouvernementale)
    Europe

    Allemagne: une «safe zone» pour les femmes le soir du Nouvel An à Berlin

    media Préparatifs pour les festivités du Nouvel An prévue à la porte de Brandebourg, le 30 décembre 2017. John MACDOUGALL / AFP

    Deux ans après les centaines d'agressions sexuelles autour de la gare de Cologne lors de la Saint-Sylvestre, commises majoritairement par des migrants nord-africains, le sujet reste sensible en Allemagne. L'annonce de la mise en place d'une zone sûre pour les femmes lors de la grande soirée traditionnelle au pied de la porte de Brandebourg a suscité de nombreuses réactions.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Women's Safety Area », traduisez : « Zone de sécurité pour les femmes ». Le panneau que les secouristes de la Croix-Rouge allemande présents comme chaque année à côté de la porte de Brandebourg prévoient d'accrocher sur leurs tentes fait des vagues.

    Deux ans après les centaines d'agressions sexuelles autour de la gare de Cologne commises majoritairement par des migrants nord-africains, le sujet provoque toujours des réactions émotionnelles.

    Les organisateurs de cette énorme soirée de la Saint-Sylvestre en plein air, où plusieurs centaines de milliers de personnes sont traditionnellement attendues, sont irrités par une dénomination laissant penser que les femmes seraient, hors de cette zone, livrées à des agresseurs innombrables.

    Quatorze plaintes avaient été déposées à Berlin l'an passé

    Les 130 secouristes qui se trouvent dans une zone qui est ouverte au public et sans présence policière vont soigner les pieds tordus, les égratignures et les ivresses en tous genres. S'inspirant de l'exemple de la fête de la bière de Munich, ils offriront cette année également de l'aide aux femmes victimes d'agressions sexuelles. Quatorze plaintes avaient été déposées l'an dernier après la même soirée à Berlin.

    Cette annonce a suscité de vives réactions. Certains ont parlé en exagérant de cages où les femmes seraient enfermées pour être protégées. Les populistes de droite de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) ont dénoncé le danger que présenteraient des migrants criminels et plaidé pour leur expulsion immédiate.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.