GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 24 Janvier
Jeudi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: prise d'otage dans un bureau de poste à Kharkiv

    media Des membres de la police spéciale lance l'assaut à l'intérieur du bureau de poste où sont retenus les otages, le 30 décembre 2017, à Kharkiv. REUTERS/Stanislav Belousov

    Kharkiv, grande ville à l'est de l'Ukraine, a connu une journée sous haute tension samedi 30 décembre. Un homme a pris en otage onze personnes, dont deux enfants, dans un bureau de poste. Il a menacé de faire exploser une ceinture d'explosifs. La police l'a finalement arrêté. Mais l'incident est révélateur d'une hausse du crime en Ukraine et des conséquences de la guerre à l'Est.

    Avec notre envoyé spécial à Lviv, Sébastien Gobert

    C'est à 12h40, heure de Kiev, que la police reçoit l'alerte. Un homme se dit armé d'explosifs, s'est enfermé dans un bureau de poste de Kharkiv, et retient onze personnes en otage.

    Les autorités veulent faire de ce cas un exemple de leur efficacité. Des unités spéciales sont dépêchées de Kiev et le ministre de l'Intérieur informe les Ukrainiens en temps réel sur les réseaux sociaux.

    L'assaillant relâche d'abord cinq otages, dont deux enfants. En début de soirée, une opération de police le neutralise. Il souffre visiblement de troubles psychologiques et n'offre guère de résistance. Ses motifs restent flous, mais il encourt désormais de 7 à 15 ans de prison.

    Ce genre de situation est inédite en Ukraine. Elle illustre une hausse progressive de la criminalité dans le pays, accentuée par la circulation des armes à feu depuis le début de la guerre du Donbass en 2014. Sur les douze derniers mois, la police nationale aurait procédé à plus de 8 000 saisies d'armes illégales. Ceci, associé au climat de tensions politiques, mais aussi d'instabilité économique, pourrait continuer à marquer l'Ukraine pendant l'année 2018.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.