GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le pape François souhaite un avenir de paix y compris pour les migrants

    media Le pape François a célébré, lundi 1er janvier 2018, une messe à l'occasion de la Journée mondiale de la paix, dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican. REUTERS/Max Rossi

    Le pape François a invité, ce lundi 1er janvier 2018, les fidèles catholiques à prier pour un avenir de paix en 2018, y compris pour les migrants et réfugiés, à l'occasion de sa première bénédiction de l'angélus cette année. L’avenir de paix est « un droit pour tous », a expliqué le souverain pontife.

    Avec notre correspondant au Vatican, Olivier Bonnel

    Comme il avait achevé 2017, le pape François a entamé l’année 2018, en plaçant son regard sur les migrants. L’Eglise, qui célèbre le 1er janvier la Journée mondiale de la paix, a d’ailleurs choisi cette année pour thème « Migrants et réfugiés, des hommes et des femmes en quête paix ». Le souverain pontife s’est voulu le porte-voix de tous ceux qui quittent leur terre, souvent au péril de leur vie.

    « Un horizon de paix »

    « Je désire, une fois encore, me faire la voix de nos frères et sœurs qui invoquent pour leur avenir un horizon de paix. Pour cette paix, à laquelle tous ont droit. Beaucoup parmi eux sont prêts à risquer leur vie dans un voyage souvent long et périlleux, à affronter les épreuves et les souffrances », a lancé François.

    Dans son message pour cette Journée mondiale de la paix, diffusé en novembre dernier, le souverain pontife dénonçait, notamment, « ceux qui fomentent la peur des migrants, parfois à des fins politiques ».

    Un engagement de l’Etat et de l’Eglise

    Le pape tient à rappeler que ces femmes et ces hommes ont une dignité. « N’éteignons pas l’espérance dans leurs cœurs, n’étouffons pas leurs attentes de paix ! », a-t-il encore exhorté, en ce premier jour de l’année, souhaitant qu’il y ait un engagement, de tous, de l’Etat et de l’Eglise, pour assurer aux migrants et aux réfugiés « un avenir de paix ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.