GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Après le Brexit, Londres prendra en charge les subventions de la PAC

    media Un éleveur de vaches laitières dans la ferme de Charleston à Lewes, dans le Sussex, en décembre 2014. Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

    Après le Brexit, l'Etat britannique prendra en charge pendant plusieurs années le versement des subventions aux agriculteurs jusqu'ici payées par l'UE jusqu'à la mise en place d'un nouveau système national. Les agriculteurs britanniques reçoivent chaque année près de 3,34 milliards d'euros au titre de la Politique agricole commune, la PAC.

    Le Royaume-Uni ne recevra plus les aides de la PAC à partir de son retrait de l'Union européenne, prévu en mars 2019. La subvention est actuellement répartie en fonction de la surface des terres cultivées par chaque exploitant. Après le Brexit, Londres souhaite établir une période de transition de quelques années pour « laisser le temps aux agriculteurs de changer de modèle économique, de les aider à faire les investissements nécessaires et de préparer l'avenir », a indiqué ce jeudi le ministre de l’Environnement Michael Gove.

    Les termes de la période de transition devront être discutés avec Bruxelles, mais le gouvernement britannique s'est d'ores et déjà engagé à maintenir le montant global des subventions agricoles au moins jusqu'en 2022.

    Préserver l’environnement

    Au-delà de cette date, les modalités d'attribution des subventions seront revues. Le ministre de l'Environnement souhaite que le futur système d'aide aux agriculteurs prenne mieux en compte les efforts pour préserver l'environnement, la biodiversité ou la qualité de l'eau.

    « Nous allons concevoir un nouveau programme, accessible à la quasi-totalité des exploitants et des propriétaires terriens qui souhaitent améliorer leur milieu naturel, fournir de nouveaux habitats à la faune ou préserver la flore sauvage », a affirmé le ministre.

    Michael Gove a également indiqué que l'usage de technologies innovantes ou l'ouverture des fermes au public pourraient figurer parmi les critères de calcul des futures subventions.

    (Avec AFP)

    (Re) lire : Brexit: 2017, année décisive pour les négociations entre Londres et Bruxelles

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.